impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

  • Cet événement n'est associé à aucun service.

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Mardi 18 septembre 2012

Visite Ad Limina  Rome

carteLes évêques français se sont rendus à Rome en groupe de trois grandes régions entre le 20 septembre et le 3 décembre 2012 pour leur visite ad limina.
Celle-ci, du latin ad limina apostolorum, désigne la visite que chaque évêque fait en principe tous les cinq ans au Saint-Siège. 
Le Saint-Père a recu les évêques français en trois grandes délégations.

La visite ad limina, du latin ad limina apostolorum ("au seuil [des basiliques] des apôtres"), désigne la visite que  Romechaque évêque fait tous les cinq ans au Saint-Siège. Cette visite est d'abord un pèlerinage sur les tombeaux des apôtres saint Pierre et saint Paul. Elle permet également de renforcer les liens avec le Saint-Siège, ainsi qu'entre diocèses voisins et entre provinces proches.
 
Comme le rappelle l'étymologie du terme « ad limina Apostolorum : "au seuil [des basiliques] des apôtres », ces visites sont, pour les évêques, un temps fort spirituel, un pèlerinage sur les tombeaux des apôtres Saint Pierre et Saint Paul.

evêques de la province normandeD'après le Directoire pour la visite ad limina, publiée par le Saint-Siège en 1988, il n'existe pas de date précise concernant l'apparition dans l'histoire des premières visites ad limina mais de nombreux témoignages mentionnent son existence dès le IVe siècle.
Saint Grégoire le grand établit au VIe siècle que cette visite aurait lieu tous les cinq ans.
Au XVIe siècle, suite au concile de Trente, Sixte Quint réforma, par la constitution apostolique Romanus Pontifex (1585), la discipline régissant les visites ad limina en y introduisant une règle imposant l'obligation d'informer le pape périodiquement sur l'état matériel et spirituel des Eglises particulières.

Malgré les innovations des souverains pontifes successifs, les trois aspects fondamentaux de la constitution sixtine concernant les visites ad limina demeurent. Il s'agit de vénérer les tombeaux des Apôtres Pierre et Paul dans leurs basiliques, rendre visite au pape et remettre un rapport sur la situation du diocèse.
À l'origine, chaque évêque devait, en personne, se présenter à Rome. Les papes Paul VI et Jean-Paul II ont fait évoluer cette tradition notamment avec la constitution Pastor Bonus (1988). Les visites ad limina sont, aujourd'hui, organisées par groupes d'évêques.
Ecclésialement, elles permettent pour chaque évêque, une rencontre avec celui qui est à la tête de l'Eglise, le pape et ses collaborateurs et une expérience de communion avec ses frères évêques.

Mgr Nourrichard en visite Ad Limina

Pour l'Evêque d'Evreux, c'était une seconde visite. Il y avait déjà participé pour le diocèse de Rouen, quand il y était  administrateur diocésain. Chaque évêque y était alors, accompagné de son vicaire général. Cette année l’organisation de ces visites est différente: ces visites sont élaborées en trois sessions.
Avant chaque visite, chaque diocèse doit préparer un  rapport quinquennal.
Il permet de faire le point sur la vie du diocèse et des différents secteurs de la pastorale. C’est important pour l’évêque d’avoir ainsi une photographie de son diocèse. Dans la conclusion de ce rapport il est noté:
« Sans nier les difficultés rencontrées, les diocésains d’Evreux sont heureux d’appartenir à cette Eglise servante et pauvre. Ils en ont fait l’expérience joyeuse dans le dernier rassemblement à l’occasion de la Pentecôte. »

Notre evêque a ressenti un climat de bon accueil, de confiance et un encouragement pour tous, évêques au service du Peuple de Dieu qui leur est confié.

Dès leur arrivée, le jeudi matin après la messe concélébrée  auprès du tombeau de St Pierre, ils ont été reçus à Castel Gondolfo. Notre evêque a apprécié la grande écoute, un dialogue simple et une reconnaissance de notre pape sur la mission des evêques.
Dans les différents dicastères, où les évêques ont été reçus, le Père Nourrichard souligne le bonheur d'être reconnus dans sa mission: "Ces échanges sont un soutien et un encouragement à poursuivre la mission en allant au cœur de notre foi dans le Christ, en témoignant de sa Parole aux yeux de tous, soucieux de partager son amour avec ceux et celles qui en ont le plus besoin. Nous avons vécu une expérience forte, source d’espérance.
Les évêques ne sont pas les vicaires du Pape, mais les vicaires du Christ."

Pour conclure, notre evêque, en notant que le bilan de cette visite est positif, y a trouvé un enrichissement dans la qualité des liens entre évêques, par, entre autres, de nombreux échanges en dehors des rencontres programmées.

d'après l'interview de yvette delacour pour la revue "Eglise d'Evreux"

Pour télécharger le programme

Pour télécharger la présentation des provinces du 1er groupe

Pour aller plus loin