impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Contact

Mme Béatrice SCHENCKERY
02.32.62.19.93
contact mail

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

  • Cet événement n'est associé à aucun service.

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Jeudi 23 janvier 2014

Soirées en communauté: prière et réflexion  18:00, St Georges Motel

Notre communauté, le Carmel Saint Joseph, offre un lieu de prière et de rencontre, espace ouvert aux jeunes et aux adultes, pour un temps de ressourcement, de retraite individuelle ou en petits groupes, de prière avec les sœurs
(18h tous les soirs sauf vendredi)

Trois soirées à thème : prière, repas débat

Des questions nous préoccupent et nous n’avons pas toujours l’espace pour en débattre.
La communauté des sœurs vous propose un temps convivial, de prière, de réflexion et d’échange autour d’un sujet de votre choix (à nous communiquer à la première soirée)

Thème Le discernement

Intervenant :

P. Gildas SEVERE, prémontré de l’abbaye de Juaye-Mondaye.
Pour télécharger le texte de l'intervention en PdF

On ne peut construire sa vie sans connaissance et sans discernement
Apprendre à discerner est l’une des choses la plus importante que nous avons à faire dans notre vie et cela requiert un savoir, une conscience, une réflexion personnelle.
La reconnaissance de notre ignorance est au fondement de la quête de la sagesse.
Le Christ s’adressant aux scribes et aux pharisiens qui avaient la prétention de savoir leur dit: « Je suis venu pour une remise en question » Jn10, .. Dans nos pratiques religieuses, dans nos communautés. …est-ce qu’il n’y a pas de remise en questions nécessaires ?

Le travail de discernement, la recherche de la vérité, les remises en question exigent une véritable connaissance de soi-même, c’est comme dans l’Evangile de St Luc, 14,28 «  Celui qui veut bâtir une tour commence par s’asseoir pour voir s’il a de quoi … » J’ai besoin de me connaitre ; connaitre mes dispositions, capacités, faiblesses, pauvretés.
Aujourd’hui, dans la culture contemporaine, on réduit les objectifs de la connaissance de soi à ce qui concerne notre développement personnel, on apprend à se connaître pour dominer nos émotions, pour mieux gérer sa vie au quotidien, cependant c’est un objectif très réducteur.
En apprenant à se connaître, on accède à une perception plus universelle de la nature humaine…on apprend de quelle manière le combat entre le bien et le mal se joue dans le cœur de tout être humain.
La connaissance de soi peut se vivre en se posant les questions : Qui suis-je ? Quelles sont mes motivations ? Pourquoi je réagis de telle manière ? Pourquoi je ne peux pas sentir un tel ? Nous sommes alors en mesure de comprendre ceux qui cèdent à leur part d’ombre et on apprécie et reconnait la parole de Jésus : « ne jugez pas » Mt7,1 ; Jn 7,27… Si je juge autrui, je me juge moi-même puisque j’abrite les tendances inavouables que je suis en train de juger.
Se connaitre en vérité nous emmène nécessairement à être bienveillant, compatissant, plus humble… le chemin Jésus Christ qui conduit à la connaissance de soi,  à la remise en question, est un chemin d’humilité nécessaire pour un juste discernement.

Un des moyens de se connaître, c’est ce qu’on appelle le « journal intime », actes et pensées de la journée,  apprendre « à conserver les fruits recueillis » au fil des exercices, de l’examen de conscience, ou de la relecture de vie.
Nous apprenons à nous connaître aussi en communauté, avec les autres, par leur regard, ils  nous disent qui nous sommes 

Un proverbe africain dit : « Dieu ne fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée ». C’est bien Dieu qui nous donne d’exister mais notre devenir dépend de nos choix, et c’est en fonction de nos choix que nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui.
En notre vie,  il est nécessaire de savoir à qui je vais faire confiance, quel est le chemin que je dois prendre et comment je vois mon avenir…
Or, le véritable maitre spirituel est le Christ, «  vous n’avez qu’un seul maitre, le Christ », Il est « le Chemin, la Vérité et la vie » Jn14,6 
Le Véritable directeur des consciences c’est l’Esprit Saint invoqué par le Christ après son départ de ce monde «  l’Esprit de Vérité, quand il viendra, il vous introduira dans la vérité toute entière » Jn16,13
La foi n’est pas d’abords une croyance dans les dogmes, mais un lien vital qu’unit le fidèle au Christ et par lui et en lui, au Dieu ineffable. Le chrétien est un disciple du Christ qui cherche à faire la volonté de Dieu en étant à l’écoute de l’Esprit et cela à travers la prière silencieuse, l’oraison ; c’est là qu’il entre au plus profond de lui-même pour écouter la voix de sa conscience éclairée par l’Esprit de Dieu et s’unir à la présence aimante et lumineuse.

Dans l’Evangile de Mt 7, 21ss, nous lisons la parabole de la maison le sable ou sur le roc.  Retenons ces 4 points pour le discernement
1.    Une maison bâtie sur le sable ne peut pas tenir debout (texte de st Augustin Ch X), pour St Augustin, construire sa demeure, (je suis ma maison) sur les réalités du monde c’est la construire sur du sable, parce que les réalités du monde sont éphémères, elles passent, Dieu seul ne passe pas. Construire sa maison sur Lui, avec Lui, c’est construire sur du Roc, car lui ne passe pas. on ne peut pas construire sur ce qui est éphémère. (2ème  texte st Augustin Ch XI)  « En lui fixe ta demeure, confie lui tout ce que tu as reçu de Lui, confie à la vérité tout ce que tu as reçu de la Vérité, tu ne perdras rien, les parties corrompues de ton âme refleuriront, toutes tes longueurs seront guéries, ce qui change en toi sera reformé, renouvelé, étroitement lié à toi et ne t’emportera plus sur sa pente, mais demeurera avec toi immuablement devant Dieu qui est éternellement immuable »

1.    Une deuxième réflexion possible concerne notre univers intérieur : quand il s’agit de faire des choix, de prendre des décisions, il est nécessaire de bien se connaitre. Il y a bien du sable qui encombre notre existence ; toutes ces réalités du monde qui ont demeure en moi et qui m’empêchent de prendre conscience de la vraie réalité du moi, ma vérité…combien nous pouvons faire des illusions sur nous-mêmes. Nous ne prenons de justes décisions, nous ne ferons de choix solides qu’en atteignant la vérité de soi…dépouillé de tout sable pour atteindre le roc en moi.

2.    Jésus dit : « Il en suffit pas de dire Seigneur, Seigneur pour entrer dans la Royaume des Cieux, mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux ». Construire sur le roc pour Jésus c’est faire confiance à la volonté de Dieu, à son amour, parce que Lui qui est Père, Père plein d’amour pour ses enfants, il sait ce qui est le meilleur, le plus solide, le plus sûr pour nous. Moi j’ai des choix à faire mais je ne sais pas toujours ce qui est bon pour moi. « que ta volonté soi faites » …sa volonté dès avant la fondation du monde est de partager sa vie, son amour…
Jésus lui-même s’est nourri de la volonté du Père «  ma nourriture c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé » ( Jn 4,34). C’est elle seule qu’il cherche (Jn5,30), Il fait ce qui plait à celui qui l’a envoyé. (Jn8,29). Dans cette volonté du Père, il voit le père qui l’aime (Jn10,17), … Il vit alors une communion avec le Père (Jn15,10). Ayant vécu cette volonté jusqu’au bout, là il a réalisé le salut de l’humanité. 
A nous de discerner la volonté de Dieu ; il ne suffit pas de suivre les lettres de la loi (Rm 2, 18)…il est nécessaire d’adhérer à Jésus, le toucher, le sentir, le voir, le vivre …cela ne peut se faire que par grâce, grâce toujours offerte si nous en sommes désireux et accueillant, grâce qui est don de l’Esprit saint, nous avons radicalement besoin de sa lumière et de son élan : le dynamisme de l’Esprit.
Ce discernement concerne bien nos choix de vie, nous oriente dans la vie quotidienne et nous ouvre sur la pleine connaissance de sa volonté, sagesse et intelligence spirituelle (Col 1,9).
La prière tient une place importante dans cette recherche et pratique de la volonté de Dieu, que soit vrai en nos cœurs la demande que nous faisons dans la prière du Notre Père : « que ta volonté soit faite ». Bâtir sa vie sur la volonté de Dieu c’est la bâtir sur le roc

3.    La lecture habituelle de cette parabole nous invite à bâtir sa maison sur le Christ ( 3ème texte donné Ch XII) St Augustin invite dans ce texte à remonter vers le créateur les belles réalités que tu vis pour les vivre en lui et en rendre grâce «  Si les âmes te plaisent, aime-les en Dieu …c’est en se fixant en Lui qu’elles se stabilisent. Que ça soit donc en lui que tu les aimes, entraine vers lui avec toi toutes celles que tu peux et dis leur aimons –le …Revenez pécheurs à votre cœur, attachez-vous à Celui qui vous a créé, tenez vous fermes avec lui et vous serez fermes,  reposez-vous en lui et vous serez en repos…Il nous a crié de revenir d’ici ver Lui, en ce lieu secret, d’où il est venu à nous d’abords dans le sein d’une vierge où s’est marié à Lui la nature humaine, cette chair mortelle pour n’être pas toujours mortelle …et si il s’est dérobé à nos yeux afin que nous retrions dans notre cœur et que nous l’y trouvions ».

Le psaume 117, nous invite à placer notre confiance en Dieu et nous rappelle que « La prière qu’ont rejeté les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle, c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux. 117,22-24. Jésus est cette Pierre qui tient tout l’édifice….les ennemis de Jésus l’ont rejeté, mais désormais c’est Lui la tête d’angle qui assure la solidité du nouvel édifice, l’Eglise
Nous avons là le roc sur lequel bâtir notre demeure ainsi que le dit st Pierre dans 1P2,4-5, d’autant plus que c’est lui qui bâti la maison « Si le Seigneur ne bâtie la maison, en vain peinent les maçons » Ps 126

Autres rencontres: 15 mai 2014

Contact :

2 route de Dreux,  27710 st Georges Motel/ 02 37 43 51 85.
ou
http://www.carmelitesdesaintjoseph.com