impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Jeudi 08 mai 2014

Retour sur le 3ème rassemblement Interconfessionnel Normand 

CHRÉTIENS, FERMENTS D’UNITÉ ?

Troisième rassemblement œcuménique des cinq départements normands au Bec Hellouin à l'initiative de l'Association Chrétienne Oecuméniquede Normandie, plus de 300 participants se sont retrouvés au Bec-Hellouin pour entendre le pasteur François Clavairoly présenter la communion entre les Eglises luthériennes et réformées. Il nous a aidé à comprendre comment celle-ci peut éclairer et stimuler la communion entre nos Eglises.

La conférence du matin a repris les origines de l'unité des protestants. Déjà au 16ème siècle, les protestants et les anglicans avaient discuté ensemble. Puis au 19ème siècle au moment des missions, notamment en Afrique, la question du témoignage commun s'est posé. Plus récemment au moment de la 2ème guerre mondiale, les luthériens et les protestants réformés, ont dû, face au nazisme, faire front ensemble. C'est en 1973 que le Concorde de Leuenberg a réalisé la pleine communion des Eglises luthériennes, réformées, unies, vaudoises et hussites d'Europe (105 Eglises au total) :
« Nous sommes, malgré les différences UNE Eglise ». Les théologiens ont travaillé sur la définition de l' Eglise, lieu où on annonce la Parole et où l'on partage le pa in et le vin, pour tendre vers notre salut. Les différences viennent du: qui fait quoi et comment? Les ministères sont différents mais la Cène nous rassemble.
Francois Clavairoly, Président de la fédération des Eglises protestantes de France, a pris l'image d'un buisson de noisetier pour représenter l'Eglise (les Eglises). Ce buisson a pris racine dans le même terreau d' Israël et chaque branche représente une Eglise, plus ou moins proche d'une autre Eglise et plus ou moins étendue. Nous faisons partie d'une Eglise buissonnante, riche de toutes ses différentes branches.
Le processus d'unité des chrétiens est en cours et nous devons nous approprier la réalité des textes, portés par la vie spirituelle. Nous répondons à un même appel du Christ, nous sommes tous ses enfants.
Après les carrefours de l'après-midi, une question a évoqué les moyens concrets pour aller vers l'unité : se réjouir pour les autres, rendre grâce à Dieu pour une bonne action de tout communauté chrétienne, faire l'effort d'aller vers l'autre, parler de sa foi librement, rester humble et sobre, inviter nos frères des autres communautés.
L'important, c'est d'être Un en communion, répondre à un appel du même Seigneur, l'Eglise, c'est nous, c'est moi.
Catherine d'Hubert

A la quête du graal

par Françoise Piéplu

Rassemblés

Un véritable succès, ce troisième rassemblement œcuménique des cinq départements normands ! La salle des congrès de l’abbaye du Bec Hellouin était comble. Parmi les participants, quelques signes distinctifs permettaient d’identifier facilement les choristes de Rouen avec leur écharpe colorée, les moines et les moniales du Bec Hellouin, les responsables des Eglises orthodoxes et anglicanes.
Un temps de prière a précédé la conférence du pasteur François Clavairoly, président du conseil de la Fédération protestante de France.
François Clavairoly rappelle combien sa vie spirituelle a été enrichie, vers la fin des années 1970, par le dialogue œcuménique et interreligieux lorsqu’il vivait à Rabat et Casablanca. Après avoir recommandé la lecture de plusieurs ouvrages , il se lance dans une conférence  impressionnante de clarté, dont le sujet porte sur le processus de réception de la communion des Eglises protestantes unies et son appropriation par le peuple ; conférence qu’il intitulera, en souriant : «A la conquête du graal oecuménique».

Pour lire la suite

Album photos de Philippe Piéplu

SimpleViewer requires Macromedia Flash.Get Macromedia Flash. If you have Flash installed, click to view gallery