impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Samedi 22 février 2014

Rencontre du "Carrefour des cités"  09:00, Evreux - Centre St Jean

Avec le Carrefour des cités

Une Église au service


À la suite du rassemblement Diaconia de mai 2013, le Carrefour des cités approfondit cette année comment le service du frère se vit dans nos quartiers et cités et quelle place ont les pauvres dans la société et dans les communautés chrétiennes.
« Cela ressemblerait à quoi une Église au service ? Comment puis-je aider l’Église, ma communauté, à être dans cette société davantage au service ? ». Ces deux questions posées aux participants au rassemblement Diaconia par Etienne Grieu, jésuite et théologien, ont constitué l’axe de la rencontre du Carrefour des cités du 22 février, au centre diocésain St Jean, qui a réuni une quarantaine de personnes dont Christian Nourrichard, évêque d’Évreux.

Dans l’esprit de la démarche synodale dont le domaine 1 interroge « Comment notre Église est au service du monde ? ou la diaconie de l’Église » et de l’exhortation apostolique du pape François « La joie de l’Évangile », le Carrefour des cités a choisi cette année d’approfondir comment est vécu ce service du frère dans les quartiers et cités de l’Eure et ce que cela change quand la parole des pauvres est prise au sérieux.

Le 23 novembre 2013 à Gisors, le point avait été fait sur l’accueil des plus fragiles et des personnes en situation de précarité ainsi que sur ce qu’expriment les chrétiens engagés dans le service de l’humanité par leur profession, leurs engagements associatif, syndical ou politique ou dans des activités qui relèvent de la solidarité au sein de mouvements et d’institutions d’Église. Jean-François Berjonneau avait ensuite présenté quelques points de l’apport d’Etienne Grieu à Diaconia. Ce qui a été poursuivi le 22 février.

Nous avons d’abord rappelé que nous n’avons pas attendu Diaconia ou le pape François pour bâtir cette Église au service. Quelques échos de paroles échangées lors de rencontres du Carrefour des cités :
 « Dans le local à Bernay dans un immeuble « les roitelets » sont organisés des activités cuisine, couture, repas tous les deux mois, etc. ; la paroisse paye le loyer. Des invités viennent. »
« Dans les petites équipes de partage autour de l’Évangile dans les quartiers Vernon, la Parole libère la parole. »
« J’ai été accueillie par le Secours catholique, j’ai reçu de l’aide alimentaire par Solidarité-Partage. Je priais tous les soirs, j’ai été aidée par ma foi. »
« Le Carrefour des cités donne la possibilité aux personnes de s’exprimer, cela permet de diminuer la violence. Petit à petit les personnes s’expriment, disent des paroles. » Etc.
En petits groupes les participants ont ensuite témoigné d’initiatives qui montrent une Église au service des pauvres et ce qui se manifeste du visage de Dieu et de l’Église à travers tout cela.
« À Navarre la présence d’une religieuse dans un groupe de femmes de culture et de religion différentes, en provenance de l’Abri, du CHRS, du CHS, d’Accueil service : elle recueille tous les petits gestes positifs. Elle retrouve la patience de Dieu, la confiance réciproque. »
« À La Madeleine-Nétreville le premier dimanche du mois à la messe, au moment de la procession de l’Offertoire, les fidèles apportent des paniers de denrées pour les plus démunis.
La paroisse d’Évreux La Madeleine-Nétreville a créé une équipe de solidarité pour l’accueil des personnes sans-papiers et pour la participation à Urgence Logement (un collectif de 15 associations) qui intervient pour faciliter l’habitation de personnes en situation de précarité. »
« L’ACCUEIL manifeste une ouverture aux Autres : partage d’Évangile dans les quartiers ; les chrétiens sont cheville ouvrière dans différentes associations ; correspondants de villages (rapporteurs) ; participation à « Vivre ensemble sur Val de Reuil » qui rassemble de multiples associations ; groupe pour visiter les malades, les personnes âgées de toutes confessions ; équipe funérailles : écoute et suivi des personnes en deuil ».
Une conviction a été largement partagée : c’est dans la durée que les choses se font et qu’on peut témoigner de notre foi chrétienne, après s’être apprivoisés et avoir fait connaissance, quand l’occasion se présente.
Ce qui se montre c’est « le visage d’un Dieu qui s’intéresse à tous, qui appelle à vivre ensemble dans la cité, qu’avec d’autres, en partenariat, crée du lien, qui accueille l’autre dans sa différence. » Et « le visage d’une Église qui mobilise les énergies, qui partage.
Une Église qui cherche à dialoguer avec tous les gens, quels qu’ils soient. »


Jean-François Berjonneau a nourri ces réflexions de quelques flashes de l’exhortation apostolique du pape François qui rejoint vraiment l’expérience du carrefour des cités. Ainsi au n° 71 (Défi des cultures urbaines)
« Nous avons besoin de reconnaître la ville à partir d’un regard contemplatif, c’est-à-dire un regard de foi qui découvre ce Dieu qui habite dans ses maisons, dans ses rues, sur ses places.
La présence de Dieu accompagne la recherche sincère que des personnes et des groupes accomplissent pour trouver appui et sens à leur vie.
Dieu vit parmi les citadins qui promeuvent la solidarité, la fraternité, le désir du bien, de vérité, de justice. Cette présence ne doit pas être fabriquée, mais découverte, dévoilée…. ».


Après une intervention de Christian Nourrichard, la rencontre s’est poursuivie par le verre de l’amitié et le repas partagé, moment de convivialité toujours apprécié…

Le Carrefour des cités met aussi l’accent sur la place de l'écoute de la parole de Dieu et la relecture de la vie dans les cités à la lumière de cette Parole. Des petites équipes dans les quartiers se rassemblent autour de cette Parole comme à Vernon Gamilly,Boutardes,… et y découvrent une lumière pour être témoins d'une fraternité possible sur ces quartiers. Depuis septembre 2013 le Carrefour des cités et la communauté locale de St Jean-Baptiste ont lancé une formation à raison de 6 samedis matin.  pour mieux comprendre la Bible, l’Évangile et la rencontre de l’autre dans le quartier. Le thème retenu pour l’année est : « La rencontre de l’autre et de Jésus comme un frère » selon deux axes : mieux comprendre la Bible, l’Évangile et mieux comprendre le quartier  pour rencontrer l’autre. Ces deux axes sont liés car Jésus est maître du dialogue et  la rencontre de l’autre est le lieu de la rencontre de Dieu…

Paul Magnan

A noter : la prochaine rencontre large du Carrefour des cités aura lieu le samedi 17 mai à Bernay.