impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Mardi 22 septembre 2015

Retour sur la conférence sur la réforme des territoires  20:30, Le Neubourg

"Réforme des territoires : Quel enjeu pour le rural ?

Quelles compétences attribuées, quelles conséquences pour la démocratie participative, les services de proximité et les associations ?"
Plus de 60 personnes étaient présentes dont plusieurs maires et élus. Georges GONTCHAROFF*, a exposé avec beaucoup de pédagogie les tenants et les aboutissants de cette réforme très complexe. Malgré les gouvernements successifs, le but à atteindre n’a pas changé depuis le discours de Nicolas Sarkozy à Saint Dizier le 20 octobre 2009.Les 4 objectifs sont toujours de simplifier le millefeuille institutionnel, clarifier les compétences, faire des économies et reconnaître le fait urbain.

Le gouvernement actuel, comme le précédent, veut favoriser les grandes métropoles car il s’appuie sur l’inéluctabilité de la métropolisation dans tous les pays du monde.
Le système français, Equilibre ville-campagnes, qui date du Général de Gaulle s’en trouve donc mis à mal.
Aux yeux de la DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale), la vocation de l’espace rural se réduit à nourrir les villes et offrir un lieu de récréation pour les urbains. L’espace rural n’est plus vraiment un espace de développement, il ne pourra vivre que s’il se met « sous le robinet des villes ».

Lors du débat, des espoirs sont apparus : si effectivement les ¾ des habitants vivront en ville, cela ne doit pas signer la disparition des espaces ruraux dans la tête des élus. Ni dans la répartition des utilisations de l’espace : le rural doit rester et doit se développer.

Dans certaines campagnes, des citoyens conscients et organisés n’attendent pas que la loi les y autorise pour agir collectivement. Des initiatives se mettent déjà en place en Bretagne, en Savoie, au pays basque.

Les conseils de développement ont été créés en 1999 par la loi Voynet qui a organisé le principe d'un partenariat entre élus, milieux socioprofessionnels et associatifs au sein de chaque agglomération. C’est un des seuls endroits où notre parole de citoyens peut-être entendue. Sachons-nous y investir.

Et nous, que voulons-nous pour notre territoire ?
Le Carrefour Rural vous invite à prolonger cette réflexion lors d’un échange le mardi 3 novembre à 20h30 au 6 rue de Verdun LE NEUBOURG

Le groupe de travail du Carrefour Rural - Eglise catholique en Rural

*Georges GONTCHAROFF,
Géographe, expert de la réforme territoriale pour l’UNADEL
(Union nationale des acteurs et des structures du développement local).

Pour télécharger les articles de presse: