impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Contact

Mme Véronique DRU
02.32.52.65.95 / 06.29.48.57.42

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Jeudi 18 février 2016

Retour sur la conférence "l'Eglise au service de la Miséricorde"  20:00, Evreux Nétreville

Avec le Synode des familles et l’année de la Miséricorde, l’Eglise est davantage sensibilisée à la Miséricorde. Il était intéressant d’ouvrir la réflexion à un plus large public par des propositions de conférences.
La première nous a permis le 26 octobre dernier, d’entendre  le témoignage sur le synode de la famille, de Mgr Jean-Luc Brunin Evêque du Havre, président du conseil Famille et société de la Conférence des Evêques de France.

Témoignage

Le père Philippe Bordeyne, de l’Institut Catholique de Paris, fut un des 23 experts de la 2eme session (2015) du synode sur la famille. De ce fait,  il a travaillé au sein d’une des commissions  d’évêques qui élaboraient les textes formant le rapport remis au Pape. C’est donc aussi comme témoin qu’il est venu nous parler.
 Témoin de quoi ? De ce qu’un synode est vraiment une marche ensemble, que cela prend du temps et comporte des étapes avec  des avancées et des difficultés à surmonter. C’est bien ainsi que l’avait voulu le pape François en 2013 : avec 2 consultations mondiales impliquant les fidèles, 2 sessions, la un texte de travail, le rapport dont il nous a parlé, et bientôt l’exhortation.
Témoin de cet événement d’Eglise où des évêques de sensibilités, de cultures et de traditions différentes parviennent à se comprendre un peu mieux et au final à exprimer ensemble des choses sur les familles.
Témoin aussi de ce qui murit et s’approfondit dans la perception que l’Eglise a de son rôle auprès des personnes vivant des situations complexes.

La pédagogie Divine

De fait, Le Concile Vatican 2 parlait ainsi de la conscience : « Au fond de sa conscience, l’homme découvre la présence d’une loi qu’il ne s’est pas donnée lui-même, mais à laquelle il est tenu d’obéir. Cette voix, qui ne cesse de le presser d’aimer et d’accomplir le bien et d’éviter le mal, au moment opportun résonne dans l’intimité de son cœur : « Fais ceci, évite cela ». (Gaudium et Spes 16)
La tâche de l’Eglise est alors d’inviter au voyage intérieur et à la recherche du sens de l’existence; d’appeler à la croissance entre grandeur et fragilité ; d’éclairer la conscience morale dans son rapport à la loi de Dieu.

L’exhortation  Familiaris Consortio ( Jean Paul II), qui suivait le  synode sur la famille de 1980,  parlait de loi de gradualité ; invitant les pasteurs à a voir une attitude de miséricorde  vis-à-vis de personnes vivant une situations difficiles : ayant discerné l’écart qui les sépare de l’idéal évangélique, il s’agit de rechercher , en fonction du contexte concret des gens, le pas qu’il est possible de faire pour entrer dans une plus grande obéissance à la volonté de Dieu.

Dans le présent rapport, les pères synodaux invitent à regarder dans la foi ce que Dieu à déjà commencé à réaliser dans la vie, à s’en réjouir, d’y voir les signes de l’indéfectible amitié d’un Dieu qui appelle à grandir. Partant de là, la pédagogie divine va rechercher les voies de conversion, les pistes de progression dans l’accomplissement de la loi

Une Eglise au service de cette pédagogie de croissance devant Dieu

 « Le parcours d’accompagnement et de discernement oriente ces fidèles à la prise de conscience de leur situation devant Dieu »* : Il s’agit de poser un regard de foi sur les situations pour y voir l’action de Dieu et dans le même temps de discerner ce qui doit faire l’objet de repentir.
 « Le colloque avec le prêtre, dans le for interne, concourt à la formation d’un jugement correct sur ce qui entrave la possibilité d’une participation plus entière à la vie de l’Église et sur les étapes à accomplir pour la favoriser et la faire grandir. Ce discernement ne pourra jamais s’exonérer des exigences de vérité et de charité de l’Évangile proposées par l’Église ».*Il s’agit bien d’éclairer les consciences sur les responsabilités à assumer et de favoriser une docilité aux dons actuels de l’Esprit Saint.
 «Pour qu’il en soit ainsi, il faut garantir les conditions nécessaires d’humilité, de discrétion, d’amour de l’Église et de son enseignement, dans la recherche sincère de la volonté de Dieu et avec le désir de parvenir à y répondre de façon plus parfaite. »* Ce qui suppose de grandir en Eglise dans la confiance en la miséricorde divine.

* Rapport final du synode des évêques  au Pape François 86.

Père Nicolas Lebas

Cette conférence est à l'initiative du groupe Signes de Miséricorde.
Le groupe  « Signes de Miséricorde » est un groupe de personnes du diocèse. Elles sont engagées dans la réflexion pour rendre plus visible et vivante la mission d’une Eglise, signe de l’accueil et de la miséricorde de l’Evangile. Et notamment aux yeux de ceux qui n’ont pas l’occasion de rencontrer des « pasteurs » ou des témoins.
Au début, en  2013, la motivation a poussé à la rencontre des personnes en questionnement, en souffrance à propos de l’Eglise et des acteurs pastoraux qui dans leur pratique accueillent ces mêmes personnes.
Depuis il y a eu le lancement des vidéos mensuelles « Un chemin de bonheur » pour une diffusion plus large du message de l’Evangile et de la Miséricorde de Jésus, et la poursuite de la réflexion dans les propositions de gestes et d’actions avec le service de la Pastorale des familles.
Pour découvrir les vidéos

Contact: signesdemisericorde@evreux.catholique.fr