impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Contact

M. Jean-Louis DALLEINNE
02.35.80.91.50 - 06.80.04.96.76
contact mail

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

du Lundi 12 septembre 2016
au Jeudi 15 septembre 2016

Retour sur la rencontre nationale de personnes en situations diverses de handicap  Lourdes

AVEC UN HANDICAP, PASSIONNÉMENT VIVANTS

Ce 1er grand rassemblement national, porté par la Pastorale des Personnes Handicapées (PPH) du Service national « Famille et Société » de la Conférence des Evêques de France, a réuni à Lourdes - entre le 12 et 15 septembre 2016 - 750 personnes handicapées des différents diocèses de France et leurs accompagnateurs.
Sous l’impulsion de la Pastorale de la santé, vingt-trois personnes de notre diocèse d’Evreux – dont huit handicapés – y ont participé dont deux prêtres.
Rassemblement d’une grande famille bigarrée : personnes avec handicaps mentaux et physiques, sourds et malentendants, aveugles et malvoyants …qui sont venus nous dire leurs souffrances et leurs espoirs et la place qu’ils souhaiteraient occuper dans notre Eglise.
Pour les aider à s’exprimer, des ateliers/rencontres ont été organisés par petits groupes  et des témoignages de « passeurs » - tels que Philippe POZZO DI BORGO dont la vie a inspiré le film « Intouchables » et Jean-Christophe PARISOT DE BAYARD, haut fonctionnaire, diacre et myopathe – ont permis d’exprimer émotions, révélations, appels au secours .. Les cœurs se sont ouverts, épanchés au point, parfois, de ne plus pouvoir s’exprimer.
Célébrations et moments de prières plus personnelles furent intenses. Tout était retransmis en langue des signes. Les chants, spécialement conçus  pour ce rassemblement par Véronique DUFIEF, malade psychique qui aurait dû venir témoigner, étaient animés par un diacre aveugle et la parole de Dieu proclamée par des diacres handicapés.

  • Intervention de M. Philippe Pozzo di Borgo.

La fragilité, un chemin vers les autres, vers le monde, vers Dieu …
« Passionnément vivants, cela nous évoque l’Amour, la souffrance, l’amour du Christ, la vie, une aventure. Nous les handicapés avons une aventure de vie inouïe. Avec la société nous sommes en relation et là nous allons retrouver le sourire.
Dans ce monde moderne, performant nous sommes menacés et ne sommes pas une priorité. Dans notre société, nous dérangeons les autres. Les autres ont l’angoisse de réaliser que eux un jour seront déclassés. Notre société a peur d’elle-même ; il faut amener notre société malade de sa toute-puissance vers une raison d’espérer. Si l’on intègre le handicap dans les relations humaines, nous pouvons corriger la société, inventer une nouvelle manière d’être ensemble comme le Christ nous a enseigné. Cette nouvelle manière de vivre c’est le paradis dans un monde d’enfer. Le monde est devenu individualiste : « Tout pour ma pomme et tout de suite ! ». Nous les fragiles on est oublié. Nous avons l’urgence de faire connaître aux valides notre fragilité.
La société vit dans le bruit, l’agitation. Dans ma chambre d’hôpital, je vis dans le silence. Qu’est-ce que je trouve dans le silence ? Une autre richesse. Je me retrouve moi-même dans le silence, je retrouve ma conscience. Il faut être silencieux, faire silence pour rencontrer l’autre. La seule solution, c’est de s’effacer. La rencontre, c’est que je m’efface et que je fasse confiance à l’autre. Nous les fragiles, nous nous taisons et faisons confiance.
Nous avons à remettre la tête sur les épaules du monde valide, apporter l’essentiel, retrouver le sourire dans les yeux, vivre avec une sobriété bienheureuse. C’est le moyen de sauver le monde. Nous les fragiles, nous serons acteurs de la guérison du monde.
Faisons silence, cultivons votre intériorité, allons séduire les autres même si nous sommes pas  toujours présentables, séduire les autres qui se croient intouchables.
Alors on va les guérir, on va les convertir à notre fragilité.»

  • Intervention de Jean-Christophe PARISOT DE BAYARD

La place de la personne handicapée dans l’Eglise
« Je suis des vôtres. Je sais ce que c’est que de ne pas trouver de place dans l’église, mon fauteuil roulant dérange. Je sais ne pas être à la bonne place dans la procession, Je sais être sous le regard des passants. Je sais ce qu’est un drap mal tendu. Je sais supporter un insecte sur le front. Je sais les propos indélicats d’un soignant ou les paroles autoritaires de paroissiens. Je sais ce que c’est que d’être dépendant.
Notre existence est un chemin périlleux et je le sais il peut être  nourri par l’amour du Christ. Nous vivons de grandes pauvretés et Jésus le sait.
Aujourd’hui, je dois vous parler de la Croix glorieuse que nous fêtons aujourd’hui. La croix, c’est le lien de la réconciliation de Dieu avec le monde, le moment où le christ prie pour ses bourreaux. Jésus maltraité, insulté, battu  ne se défend pas et pardonne à ceux qui le torture. Jésus s’est dépouillé de sa toute- puissance pour prendre avec lui notre condition.
Rassurez-vous, Frères et Sœurs, nous sommes tous des ressuscités et des vivants ; nous sommes à l’école de la vraie vie. Cette croix m’est familière car elle est mienne. Nous sommes sur cette croix avec le regard de Jésus posé sur nous. Notre fragilité nous embellit, nous sommes des hommes et des femmes de cœur. On doit parler de la croix. La souffrance est un scandale, la croix est un scandale mais ne nous laissons pas impressionner par la croix. Ce qui compte c’est d’être emporté par Jésus dans son amour. La croix c’est le signe de la solidarité de Dieu avec nous. Il faut lui faire confiance, accrocher à la croix notre pauvreté. Quand un pauvre appelle, le Seigneur l’entend. La confiance doit être renouvelée tous les jours. Dieu a pour nous un plan d’amour, Dieu travaille en nous Jésus nous donne la vie en abondance. Comment vivre sa croix ? Dieu nous donne la force de nous redresser, la force d’affirmer notre identité, notre volonté de vivre. Vivre, suivre Jésus. La vie est aussi une résistance. Les personnes malades, âgées ou handicapées sont dans la vraie vie.
Acceptons notre handicap comme une proximité avec Jésus ; nous sommes tabernacle de la vie. La vie éternelle a déjà commencé.
Nous avons à dire aux Frères et Sœurs valides :
-    nous sommes associés à la croix de Jésus d’une façon aimante,
-    nous n’avons pas choisi d’être handicapés,
-    nous sommes les serviteurs inutiles à la vue de certains mais tellement heureux de servir les autres dans la prière.
-    nous sommes les serviteurs de la vraie vie.
Nous avons aussi à dire :
-    il nous faut facilement accéder à nos église
-    ne plus avoir l’obstacle des escaliers
-    la formation des prêtres et des diacres doit intégrer le langage des signes
-    faire participer aux offices les handicapés mentaux
-    la justice du ciel doit s’appliquer et que l’esprit Saint nous guide.
-    arrêter de nous infantiliser
-    donnez-nous des responsabilités, des intentions de prières
Nous sommes le plus grand monastère du monde , un peuple exilé. Mettons fin à cet exil, trouvons des solutions modernes de communication, créons une application sur les téléphones permettant un covoiturage pour se rendre à la messe, une visite d’un prêtre, la possibilité de recevoir l’eucharistie à domicile. »

  • Témoignage de participants

Avec ma fragilité j’ouvre le chemin, poussé par l’Eglise je revis …
Jean-Michel: tout cela est beau, c’est la 1ere fois que je viens à Lourdes : je n’ai jamais autant prié. Dans ma paroisse l’église n’est pas accessible, il y a des marches et je ne peux aller à la messe. A Lourdes, j’ai appris qu’une personne de la paroisse pouvait venir me voir. Je pourrais faire connaissance avec elle. J’aimerais bien monter une équipe d’Action Catholique des enfants.
Anne-Marie: côté Eglise, le handicap fait peur. Manque de dialogue et de solidarité. L’idée c’est de constituer un groupe pour sensibiliser l’Eglise à parler du handicap. Le voyage à Lourdes pour une première, ça a été réussi, partante pour un autre voyage avec le diocèse d’Evreux. Bravo !
Ingrid et Véronique: dans les conférences, c’était un peu compliqué à suivre. Nous étions un peu perdues. Difficultés à nous exprimer. je voudrais que l’on prenne du temps avec nous pour nous écouter et pouvoir parler aux prêtres.
Guillaume: à Lourdes, j’ai rencontré des gens que je ne connaissais pas et qui sont plus handicapés que moi. Lors des ateliers, on a parlé des « choses » sur la religion. J’ai découvert la vie de Louis Braille et j’aurais aimé mieux connaître la vie de Bernadette. J’ai aimé la grotte. En attente d’autres rassemblements …
Dominique: C’était bien. Très accueilli et content. Mon soucis : la paroisse. Qu’ils comprennent un peu les gens. Une meilleure écoute de la personne handicapée. Je ne sais pas lire, je suis tout seul, je prie le « Je vous salue Marie » pour tout le monde. Je l’ai appris par cœur. Je suis utile par la prière.
Jérôme: avec ma fragilité, je suis présent dans l’Eglise. Oui, j’existe et je prie avec vous. est-ce que je pourrais être plus reconnu dans le groupe. Pourrais-je avoir un insigne de reconnaissance pour mes nombreux pèlerinages à Lourdes

Nous sommes revenus enchantés de cette rencontre à Lourdes et les personnes handicapées n’ont qu’une envie, vivre en paroisse et rencontrer les autres.

Yallah, En avant, comme le disait la Sœur Emmanuelle.

 

SimpleViewer requires Macromedia Flash.Get Macromedia Flash. If you have Flash installed, click to view gallery