impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Contact

Mme Chantal JOLLY
02.32.30.09.34
contact mail

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

  • Cet événement n'est associé à aucun service.

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Dimanche 19 mars 2017

Campagne CCFD -Terre Solidaire de Carême  St Michel à Evreux

Vivre le Carême avec le CCFD - Terre Solidaire

du 1er mars au 16 avril 2017

« Citoyens responsables, transformons la clameur du monde en espérance »

Face à une actualité internationale dominée par la violence, les conflits, et la détresse de ceux qui fuient leur terre à la recherche d’un lieu de paix, le CCFD-Terre Solidaire propose une démarche spirituelle à l’occasion du temps de carême, du 1er mars au 16 avril 2017, ainsi qu’un appel au partage et à la solidarité
Le CCFD-Terre Solidaire invite cette année à se laisser toucher par les cris du monde et à les transformer en espérance partagée.

Nous entendons les cris d’ici et de là-bas. Les cris du monde, de la société, de la Création, des plus pauvres, les cris du désespoir, les cris des urnes… Ces cris, nous les entendons, car nous avons conscience d’être d’une même humanité, d’habiter une même Terre et d’être engagés vers un même avenir.

La démarche proposée par le CCFD-Terre Solidaire se compose d’un chemin en plusieurs étapes pour laisser raisonner en chacun la clameur de la Terre, le cri des hommes, la violence et les efforts de paix ici et là-bas, et les transformer en espérance , pour un vivre ensemble ouvert sur le monde.


Des rencontres avec une partenaire Valéria Chiavetta venue d’Argentine de la région de Mendoza .

Elle représente une association la FEC dont le projet consiste à travailler pour la reconnaissance des droits de la population migrante , principalement bolivienne , mais aussi des autres pays limitrophes.
Elle témoignera de la situation des migrants et de leurs droits, du travail pour les accompagner  et de l’expérience interculturelle sur le territoire. L’association FEC dont elle est responsable fait partie d’une association plus large le MERCOSUR qui promeut la démocratie et la promotion des droits citoyens également au Brésil, au Paraguay et en Uruguay .

Témoignage
L’Argentine est un pays d’immigration, d’abord les européens au 19 éme et 20 éme siècle; de nos jours ce sont les les sud américains chassés par la faim et la misère, péruviens et  boliviens (entre 2000 et 2007 20 % de la population bolivienne a émigré et 43 % ont choisi l’Argentine); Ces migrants pauvres viennent travailler comme ouvriers agricoles ou femmes de ménage pour des salaires misérables et sans espoir d’ascension sociale; Bien que la loi leur donnent le droit à la santé au travail, à la culture et à l’éducation le droit de vote au niveau local, leur vie est rendue difficile par l’hostilité et le mépris des populations autochtones.
Valéria a témoigné auprés d’un grand nombres de publics différents, dans des réunions publiques à Vernon à la salle paroissiale Notre Dame, à Louviers à l’espace de la Chaloupe, au lycée des Fontenelles dans des classes d’hispanisants de terminal,  à la réunion nationale du MCR à Lisieux et en privé avec le Père Michel Daubanes représentant Monseigneur Nourrichard.

Cette jeune femme de 42 ans mère de deux enfants,  a parlé avec foi et enthousiasme du travail qu’elle accomplit avec 15 autres bénévoles au niveau local, national et régional le Mercosur*
Au niveau local Valéria et son association aident les migrants à s’intégrer par des cours d’alphabétisation, à vendre leurs produits sur le marché, à rencontrer autour de la cuisine, des ateliers de  tissage et de filage d’autres femmes argentines. Des ateliers pour les enfants sont créés. Enfin dans les écoles, les hôpitaux et les mairies ils diffusent l’ informations sur les droits des migrants garantis par la loi. 
 Au niveau national l’association multiplie les rencontres pour plaider la cause des migrants qui commence à être reconnue au parlement et à l’université. Elle les a aidés à se fédérer en association de défense au delà même des frontières.
 Au niveau régional du Mercosur la FEC défend les droits  humains.
 A Vernon et à Louviers Valéria a par ailleurs a rencontré de nombreuses associations: de migrants la FED (La Ligue des droits de l’Homme représentée par Hélène Henry), RESF(Réseau Education Sans Frontière représenté Marie France Orthonez) et le Secours Catholique (avec Martine Brestiani). L’ADEME (avec Denis Chautard). Elle a été reçu  par une  association d’insertion « l’arbre aux légumes », des centres sociaux d’aide aux familles et d’alphabétisation. Elle a beaucoup échangé et beaucoup appris sur nos difficultés à traiter dignement les migrants et les bonnes volontés qui s’emploient à les défendre et les aider.  Enfin en rencontrant l'association "Artisans du monde" elle a imaginé une filière possible pour les tissus filés et brodés des péruviennes qu’elle soutient.
Elle remercie tous ceux qu’elle a rencontrés et qui l’ont reçue avec chaleur et amitié.
*Mercosur : marché commun sud américain comprenant le Brésil , l’Argentine , le Paraguay, l’ Uruguay , le Vénézuéla

La campagne « Pour lutter contre la faim, tout le monde peut faire un geste » met en perspective le geste que chacun peut faire en faisant un don au CCFD-Terre Solidaire : les donateurs donnent plus que de l’argent, ils offrent tous les moyens durables et efficaces à ceux qui se battent contre les causes de la faim dans le monde. Elle appelle au don, dans les églises, mais aussi sur la voie publique et à travers les médias.

Prière

Qui entendra nos cris ?
Nos cris de colère et de révolte face à la souffrance, la maladie, la mort, le désespoir,
Dans les nuits d’angoisse et de solitude,
Nos « pourquoi », nos « qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu »,
Qui entendra nos cris ?
Nos cris d’émerveillement et de joie quand médecins et soignants sauvent la vie,
Nos chants de mercis quand surviennent la guérison ou la paix intérieure.
Tous nos cris, Seigneur, Tu les entends, Tu les accueilles, Tu les portes en Toi !
Jean-Noël Klinger