impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

  • Cet événement n'a aucun thème.

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

  • Cet événement n'est associé à aucun mouvement.

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

  • Cet événement n'est associé à aucun service.

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Vendredi 16 juin 2017

Rencontre des prêtres aînés du diocèse 

Depuis quelques années déjà, Mgr Nourrichard invite les prêtres aînés à se retrouver pour un temps de rencontre fraternelle et d’échanges. Dans son mot d’accueil, Mgr Nourrichard, evêque d'Evreux, exprime la joie de vivre cette rencontre dont le thème était l’Appel.

Témoignage de prêtres:

Père Sébastien Jean :
"Une relecture de ma vocation. L’appel de Dieu dans mas vie a été préparé. Une grand’mère dont la foi et la prière m’ont marqué, avant même l’appel de Dieu qui s’est enraciné .
Une rencontre, une évidence dans les années collège à l’aumônerie : occasion de rencontrer Sœur Emmanuelle. J’avais 13 ans , à la suite de cette rencontre  je pense : je serais missionnaire.
Ce témoignage ou l’amour est plus fort que la mort. C’est la première fois que je reconnais l’appel de Dieu dans ma vie.
Des témoins rencontrés :   l’abbé Oden curé de ma paroisse. Découverte de la messe, je suis servant d’autel. La découverte du sacrement de réconciliation.
Le pére Oden un prêtre qui aimait son peuple.
Un autre prêtre, Jean Marais, et son engagement à Amnesty  International.
Par des lectures la découverte de St François d’Assise , j’ai étais séduit par la simplicité de sa vie,
La fraternité et l’attention aux plus petits.
Des expériences aussi : la coopération au Maroc chez les Franciscains, avec une mission d’éducateur.
L’engagement dans une association d’enfants. J’ai fait l’expérience de la rencontre de croyants différents, d’avoir été étranger. Là Dieu se révèle au travers celui  qui est autre.
La vie pastorale, les lieux où j’ai  nommé, ont renforcé ma vocation. : réalité des quartiers populaires,
Et depuis 10 ans l’aumônerie de la prison. "


Roland Dollé :
"Je ne peux rendre compte des appels reçus, ils demeurent toujours, pour moi inexplicables :
Un premier appel, m’a  profondément touché, lors de ma communion solennelle et suite à la lecture d’un livre sur St Thérèse de Lisieux. En classe de 4eme, alors que suis interne dans un collége public, une évidence m’envahit, si Dieu existe, il n’y pas que Lui qui vaille la peine d’être aimé : je serai ou moine au Bec ou prêtre dans le diocèse.
L’année 1968, je suis aumônier MRJC, confronté au marxisme. Le mouvement est en pleine crise. Heureusement,  je  rencontre souvent le père Honoré, évêque d’Evreux qui m’aide à réfléchir.
Il me donne les outils pour analyser ce que je vis dans cette confrontation avec l’athéisme.
L’amitié avec Martial Murray, un ami musicien, , me donne le goût du partage avec les non-croyants.
Je découvre alors que la foi est un don. gratuit.
Un jour,le pére Honoré vient chez moi . Il m’invite à participer au Conseil épiscopal. Je prends conscience alors progressivement  de ce qu’est un diocèse.et du presbytérium auquel j’appartiens.
Avec Jacques Gaillot,  je découvre la non-violence. C’est pour moi un appel à témoigner qu’il est possible de régler les conflits autrement que par les armes. Je m’engage au MAN (mouvement pour une alternative non-violente) Je lis Gandhi, Martin Luther King et d’autres….. Ces appels  successifs sont passés souvent par des crises. Si j’ai pu les traverser, c’est grâce à celles et ceux que j’ai rencontrés. et qui m’ont fait confiance Le Seigneur nous conduit. Il nous invite à découvrir les appels qu’Il nous adresse au cœur de ce qui nous arrive.. Bref, je ne regrette rien de ce que j’ai vécu, et je rends grâce à Dieu. Qui m’a toujours accompagné dans ce parcours qui fut le mien."

Eric Ladon :
"Jeune professionnel  J'expérimente la difficulté de trouver du travail et finalement un emploi aux Voyages FRAM à Paris, où je resterai dix ans.
Durant cette période,je prends le temps de la prière le midi puis réalise que la plus grande de toutes les prières, c'est celle de Jésus. Je  trouve à la paroisse St Germain l’Auxerrois , dont le curé était le père Michel Gitton, un horaire accessible à mon emploi du temps pour vivre la messe.
Pour nourrir ma foi et les questions de ses que je me pose, je suis des cours du soir à  l'Ecole Cathédrale et commence un accompagnement spirituel.
Je rencontre des responsables des vocations à Paris, Je réalise  dans un 1er temps que pour servir le Seigneur pas besoin d’être prêtre .
Je continue ma vie de jeune  pro. Je découvre le père Marie Eugène de l’Enfant Jésus ; Je prends une année sabbatique. Pour vivre onze mois à l’Institut Notre Dame de Vie.J
C'est là que s'ancre définitivement en moi  le désir de célébrer l’Eucharistie.
Rentré à Evreux,  je rejoins et chemine avec le Service diocésain des Vocations.confié alors au père Philippe DubosJ’
Puis je rencontre Mgr Jacques David et j rentre au séminaire St Sulpice d'Issy les Moulineaux en septembre 2002. Je suis ordonné prêtre pour le diocèse d'Evreux le 29 juin 2008
Dans mon ministère de prêtre, à ,travers les  missions qui me sont confiées, un désxir profond :  mettre en relation avec Jésus."


La matinée se concluait par la célébration de l’Eucharistie à l’église de St Sébastien.
L’après midi, Mgr Nourrichard et le père Michel Daubanes donnaient quelques informations diocésaines, et évoquaient plus particulièrement « Les Fraternités Missionnaires » :
Les Fraternités Missionnaires:
- Un centre de vie
- une autre réalité d’Eglise
- Une proximité avec les hommes et les femmes
- Une charte : importance de la prière, de la célébration eucharistique, de la Parole.

Et pour le départ la belle prière de Michel Hubaut pour les aînés "Ne me lâche pas la main Seigneur » était reprise par tous".

d'après l'article d'Eglise d'Evreux Juillet 17 - Yvette Delacour