impression
evreux.catholique.fr

Evénement

retour à l'agenda

Contact

M. Max DUBOIS
02.32.37.96.28
contact mail

Informations
associées

Thèmes  
Les thèmes suivants sont associés à cet événement.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder à l'agenda.
Les résultats présentés correspondront au thème choisis.
accéder aux thèmes dans l'agenda

Mouvements  
Cet événement est associé aux mouvements suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des mouvements associés.
accéder aux pages des mouvements

Services  
Cet événement est associé aux services suivants.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux rubriques des services associés.
accéder aux pages des services

Diffusion  
Cet événement est également publié dans ces autres rubriques d'actualité.
Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à ces rubriques d'actualités.
l'évènement dans les actualités

Samedi 02 juin 2012

Cercle du Silence  16:00, Evreux

L’étranger est mon frère

Un Cercle de Silence à Evreux

Pourquoi ?

Parce que Les Centres de Rétention Administrative sont des lieux où la dignité humaine est bafouée.cercle du silence
Parce que l’enfermement de familles, d’enfants est inacceptable au pays des Droits de l’Homme.
Parce que les étrangers sont nos frères, avant tout nos frères.

Nous resterons silencieux de 16 heures à 17 heures pour aider tous ceux qui le désirent à prendre conscience de la réalité de l’enfermement.

Ce cercle est ouvert à tous, croyants ou non, à condition de respecter la règle du silence.
Silence, parce que nous ne prétendons pas avoir de solution.
Silence que chacun est appelé à habiter par sa prière, sa méditation ou sa réflexion.

Le cercle du silece se tient chaque 1er samedi du mois de 16h à 17h devant la médiathèque centrale d'Evreux

A l’initiative de membres du groupe œcuménique d’Evreux.
Principaux signataires
Eglise Réformée de France, Pastorale des migrants de l’Eure, Mission ouvrière de l’Eure, Mission de France et Pax Christi Eure.

témoignage

Un silence qui fait comprendre

Tous les premiers samedis du mois, quelque soit le temps, un étrange cercle, insolite, se forme devant le théâtre d’Evreux et la médiathèque. Il suffit d’observer les passants pour comprendre que quelque chose se passe : des regards interloqués, des conciliabules, des questionnements,…et pourtant rien : pas un bruit, pas un mot, pas un mouvement. Il s sont là, une petite vingtaine régulière et  parfois plus,  à se taire. Pourquoi ? Pour Qui ?
Pour protester !  Manifester !  Se faire entendre ! Le silence pour ne pas se taire.
Parce qu’ils sont contre les conditions de vie dans les centres de rétention administratives où sont enfermées les personnes sans papiers quelques soit l’âge,  qu’il est inacceptable de laisser faire cela, de laisser bafouer la dignité humaine. Parce qu’ils estiment que c’est totalement indigne de notre société et de notre pays. Et par le silence ils espèrent ainsi crier leur indignation, dénoncer et faire savoir.

Et pourquoi nous y participons?

La forme de cette manifestation nous semble tout à fait adéquate : répondre par la non -violence à celle faite à ces personnes internées. Le silence interpelle, pas de slogans, sinon quelques panneaux explicatifs de la situation et de la démarche, pas de récupération.
Parce que nous trouvons  intolérable d’enfermer des hommes et des femmes, des enfants dans ce qui ressemble bien à la prison. Les Centres de Rétention Administrative n’en sont pas mais ils sont pourtant gérés comme tel ! Et ces personnes sont  simplement des « sans papiers ».
Nous en avons  honte et estimons  que nous avons notre part de responsabilité.
Nous faisons  cette heure de silence car nous  pensons que ce temps donné est bien peu au regard de ce que vivent ces personnes, qui sont tout simplement nos frères en humanité. En écoutant notre conscience, nous nous devons  d’y participer.
« Devant une violence ou une injustice, l’esprit de la non-violence nous invite à évaluer lucidement dans quelle mesure la personne ou le groupe auquel nous nous opposons n’est pas seul responsable de la situation. Nous avons à reconnaître notre part de responsabilité dans ce qui nous choque et que nous combattons… »
« …Nous avons choisi un silence qui doit être digne, non méprisant, un silence habité par le cri d’une humanité blessée qui reste aimante. » Alain Richard – Frère Franciscain de Toulouse – Les franciscains de Toulouse sont les initiateurs des Cercles du Silence.
http://www.ceras-projet.org/index.php?id=3502#description_auteur

Jacotte, Philippe et Grégoire FAIVRE DU PAIGRE

SimpleViewer requires Macromedia Flash.Get Macromedia Flash. If you have Flash installed, click to view gallery