impression
evreux.catholique.fr

Préparation aux sacrements - Confirmation

Définition :

Sacrement étroitement lié au baptême et signifiant le don de l'Esprit Saint. Avec le baptême et l'Eucharistie, il traduit l'appartenance plénière au Peuple de Dieu.

La Confirmation : sacrement de l'initiation :

Avec le baptême et l'eucharistie, le sacrement de la confirmation constitue l'ensemble des " sacrements de l'initiation chrétienne ", dont l'unité doit être sauvegardée. Il faut donc expliquer aux fidèles que la réception de ce sacrement est nécessaire à l'accomplissement de la grâce baptismale (cf. OCf pr?notanda 1). En effet, " par le sacrement de confirmation, le lien des baptisés avec l'Eglise est rendu plus parfait, ils sont enrichis d'une force spéciale de l'Esprit Saint et obligés ainsi plus strictement à répandre et à défendre la foi par la parole et par l'action en vrais témoins du Christ " (LG 11 ; cf. OCf pr?notanda 2).
Source : Site du Vatican

croix

La confirmation :

"La confirmation accomplit le don du Baptême. C'est le sacrement qui donne l'Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d'enfant de Dieu, nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l'Eglise, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par nos paroles et nos actions.
Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.

Qu'apporte le confirmation ?

En Orient, il est donné aux petits enfants immédiatement après le Baptême. Dans l'Eglise latine, celle à laquelle nous appartenons, on le donne après l'âge de raison. C'est normalement l'évêque qui célèbre ce sacrement. Il manifeste ainsi le lien avec le don de l'Esprit aux apôtres le jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de l'Eglise.

On reçoit la confirmation par l'imposition des mains et l'onction avec le saint chrême. Ainsi, les chrétiens participent davantage à la mission de Jésus-Christ et reçoivent la plénitude des dons de l'Esprit Saint."

Le lettre à l'Evêque pour la confirmation

Pourquoi une lettre ?

L’évêque demande à tout confirmand (personne qui se prépare à la confirmation) de lui envoyer une lettre pour se présenter et demander à être confirmé. Cette lettre est confidentielle : on peut l’écrire en vérité. L’évêque pourra ainsi mieux connaître tous les confirmands, qu’il rencontrera en groupe ou individuellement avant la célébration.

Concrètement, que faut-il écrire ?
D’abord se dire que l’on peut écrire simplement, en étant soi-même, même si l’on pense ne pas savoir écrire. L’évêque n’est pas un ami, mais on n’est pas obligé de se perdre dans des formules de politesse ou un style pompeux. Il vaut mieux être personnel et vrai que de donner l’impression d’être parfait ! Au besoin, mais en toute liberté, on peut demander l’aide de quelqu’un, qui saura ne pas écrire à la place du confirmand.
Pour en savoir plus sur le portail de la Liturgie Catholique

Source :

extrait du petit guide de la Foi Catholique, cardinal André Vingt-trois, Editions Le Sénevé / Cerp  - site de la conférence des Evêques de France