impression
evreux.catholique.fr

Coopération Missionnaire - Témoignages

De Sœur Marie Francis  au BENIN.

Voici un petit témoignage sur ma vie au Bénin : je le fais volontiers car malgré mes 47 ans au Bénin, je reste attachée à mon diocèse d'adoption: Evreux et à ma paroisse de St-André-de -l'Eure où ma mère a vécu durant toute sa retraite et ma soeur et mon beau-frère y vivent toujours.
Pour lire le témoignage

Des soeurs des campagnes au Bénin (29 avril 2016)

Les soeurs des campagnes sont arrivées en 2000 à Copargo, à une vingtaine de km de Djougou en Pays Tanéka, ethnie du nord du Bénin. Situé sur l'axe routier goudronné Cotonou - Ouagadougou, Copargo un gros bourg qui se développe, mais de nombreux villages autour nous appellent. Même si les pistes sont mauvaises, nous essayons de rejoindre les villageois soit pour des animations de développement soit pour prier avec les toutes petites communautés chrétiennes. On dit que c'est
la première évangélisation. Un catéchiste anime cette prière du dimanche.
Pour lire le témoignage

De Sœurs Bernadette, Madeleine et Nadine (Sœurs de Jésus au Temple) au BURKINA FASO (le 18 octobre 2014)

« C’est ce matin que nous recevons avec beaucoup de joie votre courrier. Merci ! C’est un clin d’œil du Seigneur pour nous inviter à poursuivre la mission : en effet, voici 48 ans en ce jour, 18 octobre, que nous posions pieds et bagages en cette chère Côte d’Ivoire, et 21 ans au Burkina Faso. Long chemin parcouru pour lequel nous ne cessons de rendre grâce au Seigneur qui nous a appelées à l’annoncer et à témoigner de son amour pour tous et surtout pour les souffrants. »

De Sœur Marie-Hélène WATTEAU au CAMEROUN (le 19 octobre 2014)

« Depuis 15 jours, je suis arrivée pour une mission tout à fait différente de celle vécue durant 28 ans au nord du pays (Cameroun) où en pleine brousse, j’ai pu soigner un grand nombre de malades ainsi que des lépreux, sidéens, tuberculeux.
Actuellement, je suis dans une communauté de jeunes sœurs étudiantes. Je pense pouvoir avoir une activité au sein de la paroisse.
En toute amitié, je vous assure de ma prière. »

De Sr Colette Deschamps au BENIN

Je suis donc une soeur des Campagnes comme les sœurs de Quatremare. Je suis originaire d'un petit village: Le Tilleul-Othon entre Le Neubourg et Beaumont le Roger. Cela fait maintenant 19 ans que je suis en Afrique: Togo Bukina et auj. au Bénin dans le nord de ce pays dans le diocèse de Djougou. à une vingtaine de Km de cette ville.( Cette ville est d'ailleurs jumelée avec la ville d'Evreux.)
Nous sommes 5 en communauté et  travaillons en rural, Copargo est déjà une petite ville mais nous essayons d'aller aussi dans les villages alentours auquel nous donnons priorité, il y en a 16 pour la paroisse Nous faisons de l'animation  en particulier avec les femmes: nutrition des enfants, micro-crédit,  petites sessions sur l'eau etc... Nous voudrions vivre "Évangélisation et développement"
Nous essayons de soutenir les toutes petites communautés chrétiennes naissantes dans ces villages . Si la religion musulmane est très présente à Copargo c'est surtout la religion Traditionnelle(animisme) dans les villages.

De Sœur Marie-Hélène WATEAU en mission au CAMEROUN (le 21/04/14)

"Chaque année, je remercie Monseigneur NOURRICHARD pour le livre que vous envoyez aux missionnaires originaires du diocèse et je profite de donner des nouvelles de la mission au CAMEROUN. Il y a 28 ans que je suis au nord du CAMEROUN (actuellement zone orange à cause des otages de l'extrême nord). la région de l'extrême nord est actuellement zone rouge pour les européens.

De sœur Jocelyne en Tunisie (le 01/05/14)

"D'abord un grand merci pour le livre offert, j'apprécie beaucoup cet envoi ainsi que celui de « Eglise d'EVREUX ». Actuellement, je termine mon mandat de responsable dans la communauté de Tunis où je suis en charge de deux groupes de vie : les sœurs aînées et celui des sœurs actives. Au mois d'août, je retournerai en Algérie, à Tébessa où j'ai déjà travaillé de nombreuses années. Je vous ferai parvenir mon adresse en temps voulu. Cette année, j'ai la joie de célébrer mon jubilé d'or ; depuis 1972, je suis en Afrique
    du Nord et j'aime beaucoup cette mission car c'est une vraie mission vécue dans la proximité avec les gens et il n'est pas besoin de « prêcher » pour évangéliser ! Les actions vécues selon l'évangile ouvrent les cœurs et poussent nos frères musulmans à la réflexion : il y a des résultats et c'est pour moi une grande joie d'avoir des filleuls issus de l'Islam. C'est vraiment une mission particulière qui porte du fruit dans le temps malgré notre présence si petite et si discrète ! C'est avec reconnaissance que je remercie le diocèse pour l'attention portée aux missionnaires. Je vous assure de ma prière."

De Sœur Simone DUVAL (via Sœur Benjamine) en SYRIE (le 04/05/14)

« Un mot ce soir pour vous dire de ne plus envoyer du courrier de votre diocèse à Sœur Simone qui a 102 ans et qui ne peut plus lire ni bien comprendre. Cela va faire 60 ans cet été qu'elle est à Damas. Priez pour nous et notre pays d'accueil car la vie est bien dure pour beaucoup et à quand la fin de tout cela ? »

Du Père Cyrille de NANTEUIL en BOLIVIE (le 25/06/14)

"Merci du courriel que je trouve seulement maintenant, sans doute après que se soit tenue votre réunion... Le témoignage, ce sera donc pour une autre fois. Pour avoir une idée de ma mission, vous pouvez voir d'une part les circulaires que j'ai envoyées jusqu'à il y a un ou deux ans et qui ont été publiées à la page francophone du site de la famille vincentienne "famvin.org" et d'autre part, le site du Centre Sayt'asim qui donne une idée de ce que nous faisons d'un point de vue social ou humanitaire : "saytasim.org"
Que le Dieu de la vie vous bénisse."

Du Père Stéphane NICAISE à La Réunion (le 26/06/14)

"Vous me trouvez pour quelques jours en vacances en France métropolitaine, à l'ile d'Yeu avec ma famille pour le mariage d'une nièce. Je me suis souvent reproché de ne rien envoyer pour « Église d’ Evreux ». Il est vrai que j' ai quitté le diocèse depuis 1982, date de mon entrée au noviciat des jésuites. Et jeune prêtre en 1989, je suis aussitôt reparti à La Réunion. Ma situation de missionnaire en terre française (département d'Outre Mer) ne me fait partager immédiatement ce que d' autres prêtres envoyés en mission peuvent vivre.
Je vais enseigner presque chaque année à Madagascar et auparavant, à l'Ile Maurice. Bref, il me faudrait vous parler un peu de « l' indianocéanie », cet ensemble constitué par les îles du sud-ouest de l'Océan Indien. Voilà mon premier contact. N' hésitez pas  à me relancer."

de Soeur Jocelyne AUDRAIN en Algérie

"je suis installée dans ma nouvelle communauté. Je suis très contente d'être de retour à Tébessa où j'ai vécu une vingtaine d'années en deux séjours. Ici nous bénéficions d'une reconnaissance et les "bonjour ma sœur" sont fréquents. Je reprends les soins à domicile.
Une spécialité à Tébessa : les lavages d'oreilles ! Je ne sais pas pourquoi les gens ont tant d'oreilles bouchées. Peut-être est-ce dû au climat car il y a beaucoup de vents de sable et lorsque les gens font leurs ablutions pour la prière ils nettoient les oreilles;;;et enfoncent le sable dans le conduit. En tout cas c'est toujours une joie quand on voit le malade sourire parce qu'il entend. Je donne aussi des cours de français à des enfants qui, à la suite d'événements douloureux décrochent à l'école. Je fais aussi les visites auprès de familles pauvres, ou ayant un enfant handicapé ou des femmes en dépression qui ont besoin d'être écoutées. Il y a beaucoup de besoins et la phrase du pape François me poursuit : "Il y a un lien inséparable entre notre foi et les pauvres. Ne les laissons pas seuls."
(Evangile de la joie,n°48)
Le travail ne manque pas mais, comme me disent les gens, "Tébessa c'est ta ville. Nous sommes si contents de ton retour ; cela nous donne de l'espérance". L'espérance c'est bien ce dont a besoin ce peuple qui souffre de l'image de "terroriste" qui leur colle à la peau alors que c'est un peuple attachant et hospitalier. Je me joindrai à la prière du 8 octobre prévue dans le diocèse. Je vous assure de ma prière.
Paix et joie en Jésus-Christ."