Fermer
Noël c'est bien cûr cela...mais c'est surtout Lui !

J’aide l’Eglise à annoncer la venue du Sauveur

Je fais un don

Merci à ceux qui ont déjà donné

impression
evreux.catholique.fr

Echos des projets

Un premier écho à partir des projets communiqués au secrétariat de la démarche synodale. Vingt-quatre réponses dont dix-sept paroisses et deux secteurs pastoraux. Beaucoup de richesses et de diversités. Sans être du tout exhaustif, quelques points dominent et certaines propositions émergent :

Domaine I : Comment notre Eglise est au service du monde ?

Deux dominantes :

-    Le rassemblement du 1er mai, « festival des Sans voix » ou Diaconia Diocésain est attendu.
-    Le partenariat entre les paroisses et le Secours Catholique est souligné, notamment pour les formations à l’accueil et à l’écoute.

Cinq propositions parmi bien d’autres :

-    Un lieu réfléchit à la création d’un accueil d’urgence pour des personnes en difficulté.
-    Un parrainage entre personnes isolées, seules, handicapées à l’occasion des fêtes.
-    Un repas mensuel avec des personnes isolées.
-    L’Année de Formation Rurale (AFR) du Carrefour Rural.
-    Le secteur pastoral semble un bon niveau pour une rencontre des chrétiens engagés en politique.

Domaine II : « Place aux jeunes ! » Comment on s’y prend ?

Deux dominantes :

-    Réunions et célébrations intergénérationnelles (« messes des familles », « dimanches autrement »,...) sont régulièrement évoquées.
-    Les rassemblements de jeunes en secteur sont appréciés. Sans compter les propositions de rencontres ou pèlerinages Taizé, Lourdes et autres temps forts…

Cinq propositions parmi bien d’autres :

-    Pourquoi ne pas impliquer les jeunes de l’Aumônerie dans la catéchèse des plus jeunes ?
-    « Découvrons la Bible en famille » : présentation d’une vidéo sur un passage de l’Ancien Testament suivi d’un échange.
-    Un week-end diocésain, temps fort pour les lycéens.
-    Mise en place de moments privilégiés « enfants du Caté  / jeunes de l’Aumonerie / jeunes après la confirmation » pour créer une dynamique plus pérenne collège-lycée.
-    La musique, le chant, comme lieu privilégié de proposition…

Domaine III : Comment nos paroisses sont des communautés de foi, ouvertes et missionnaires ?

Deux dominantes :

-    L’accueil des demandes, sacramentelles ou non, est à soigner, autant avant la célébration
qu’après.
-    La dimension de convivialité fait pleinement partie de l’accueil que nous voulons honorer.

Cinq propositions parmi bien d’autres :

-    Distribution de tracts dans les rues, sur les marchés diffusant les heures de messes pour les fêtes.
-    Des EAL élargies peuvent être l’occasion d’un repas suivi d’un échange.
-    Mise en place d’un accompagnement à la lecture, la proclamation de la Parole de Dieu.
-    Messes dans les villages à l’occasion des fêtes locales.
-    Les correspondants de villages assurent une réelle proximité, mais il faut veiller à encourager, guider, soutenir les EAL existantes.

Domaine IV : Comment être sereins dans notre foi et soucieux du dialogue ?

Deux dominantes :

-    Le souci de nourrir sa vie de foi est omniprésent, tant par la liturgie, les groupes permettant un approfondissement de la foi (groupes bibliques, Ephata,…) la recherche de temps de ressourcement.
-    Les conférences, débats, soirées thématiques qui abordent des sujets de société aident grandement à la réflexion (œcuménisme, dialogue inter-religieux,…)

Cinq propositions parmi bien d’autres :

-    Récollections annuelles, soit au niveau de la paroisse ou du secteur pastoral.
-    La « Retraite dans la Vie » proposée par le Service diocésain de la Vie spirituelle.
-    Les mouvements d’Action Catholique, le Carrefour Rural proposent leurs services pour former à la pédagogie de la relecture.
-    Une Communauté locale souhaite créer une bibliothèque, une autre une médiathèque pour les familles…
-    Une petite équipe paroissiale qui proposerait des initiatives ponctuelles entre la paroisse et les musulmans.

Domaine V : Comment être une Eglise accueillante qui rayonne et qui appelle ?

Deux dominantes :

-    Il est beaucoup insisté sur la convivialité (pots à la sortie des messes, repas dominical mensuel, accueil à l’entrée de l’église…).
-    L’accueil ne s’improvise pas : pour le réussir, il faut se former !

Cinq propositions parmi bien d’autres :

-    Un système d’invitation entre paroissiens peut permettre de créer des liens.
-    Un cinquième dimanche paroissial sur la vie religieuse et consacrée.
-    Une rencontre invitant prêtres, diacres, religieuses à témoigner de l’appel du Seigneur dans leur vie.
-    Un circuit des crèches de Noël.
-    Création d’un dépliant paroissial regroupant les informations principales : heures, adresses, personnes responsables, etc…).