Fermer
Noël c'est bien cûr cela...mais c'est surtout Lui !

J’aide l’Eglise à annoncer la venue du Sauveur

Je fais un don

Merci à ceux qui ont déjà donné

impression
evreux.catholique.fr

Echos des projets - Remontées secteur ouest

Réalisations et projets des paroisses, ainsi que leurs projets spécifiques et celui du secteur ouest dans le cadre de la démarche synodale.

Le Secteur Ouest, avec ses quatre paroisses de Saint Martin de la Risle; Lieuvin Sud et Pays d’Ouche; la Trinité sur Risle; Notre Dame de Charentonne couvre un territoire rural.
Ce territoire est en pleine évolution administrative avec de nombreux regroupements de communes, qui divergent parfois avec les structures ecclésiales de paroisse et même de secteur.
Une dynamique de communication, d’action, d’entraide et de mutualisation y prend de plus en plus d’ampleur, favorisée par les rencontres mensuelles entre ministres ordonnés, celles de l’équipe de secteur et la mobilisation croissante des laïcs. Le rassemblement des jeunes de 6ème, la confirmation ou la journée du pardon en témoignent concrètement.

La paroisse Saint Martin de la Risle

se met au service du frère par un soutien accru aux associations caritatives et porte une attention particulière aux personnes isolées. Elle crée des liens entre chrétiens par des moments conviviaux ou par la promotion du covoiturage.
La place des jeunes dans l’Eglise est un souci majeur pour la communauté, qui veut les impliquer dans l’organisation et l’animation de certaines messes.
Elle met l’accent sur l’accueil de tous, le dialogue entre les fidèles et la participation accrue des parents aux différents services.

Constatant un manque d’accueil et de chaleur, la paroisse de La Trinité sur Risle essaie d’encourager les contacts entre les chrétiens lors des messes, distribuant la feuille de chants à l’entrée, accueillant les futurs baptisés à la fin de la messe, incluant des intentions de prière pour les futurs mariés dans les prières universelles ou déposant un lumignon pour les défunts de la semaine.
Les petits sont plus particulièrement accueillis le premier dimanche de chaque mois au cours d’un ‘Éveil à la foi’.
La communauté a montré son attachement à la Parole en organisant une lecture continue de l’Evangile de St Luc pendant le Carême. Elle publie un journal paroissial trimestriel à presque 5 000 exemplaires.

La paroisse La Trinité sur Risle

Constatant un manque d’accueil et de chaleur, elle essaie d’encourager les contacts entre les chrétiens lors des messes, distribuant la feuille de chants à l’entrée, accueillant les futurs baptisés à la fin de la messe, incluant des intentions de prière pour les futurs mariés dans les prières universelles ou déposant un lumignon pour les défunts de la semaine.
Les petits sont plus particulièrement accueillis le premier dimanche de chaque mois, au cours d’un « Éveil à la foi ».
La communauté a montré son attachement à la Parole en organisant une lecture continue de l’Évangile de St Luc pendant le Carême. Elle publie
un journal paroissial trimestriel à presque cinq mille exemplaires.

La paroisse Lieuvin Sud Pays d’Ouche

continue de conforter l’accueil. L’église de Broglie y répond mieux maintenant, avec son ouverture quotidienne, l’installation d’écrans sur les côtés et l’achat d’un orgue liturgique. Un repas a été organisé entre paroissiens durant ce Carême. Il a aussi permis de soutenir le CCFD et de découvrir ensuite l’encyclique ‘Laudatio Si’. Un effort est également fait pour accueillir les nouveaux qui viennent à la messe.
Pour « faire paroisse » et accueillir régulièrement des familles avec enfants, il a été décidé à l’unanimité qu’une messe dominicale aura lieu au même endroit et à la même heure à Broglie. Même des paroissiens moins convaincus reconnaissent qu’il est plus agréable de prier ensemble qu’en petits groupes. De même, les messes des familles, une fois par mois, attirent beaucoup de fidèles. Le quatrième dimanche du mois, une seule messe est célébrée pour toute la paroisse, à Broglie, suivie d'un pot de l’amitié : c’est un succès grandissant, tant en termes de participation que d’échanges.

La paroisse Notre Dame de Charentonne

organise plusieurs fois par an un ‘dimanche autrement’, où la messe est suivie d’un moment convivial et d’activités.
Elle développe aussi une catéchèse intergénérationnelle.
L’accent est mis sur les villages, avec une refonte des relais et la réorganisation des messes. Elles tournent le samedi soir dans les villages, pour y susciter des initiatives. Une seule messe fixe est assurée à Ste. Croix à Bernay le dimanche. Une messe exceptionnelle peut être célébrée le dimanche dans un village, si une équipe locale la prépare.
La paroisse envisage également d’organiser une récollection spirituelle.

Ces différentes présentations sont suivies d’échanges, sur la formation, la gestion des distances et l’accueil des séminaristes en milieu rural, ainsi que l’importance du dialogue avec les Maires, qui peut aplanir les difficultés voire redynamiser le tissu local.

Projets du secteur pour la démarche synodale

Dans la dynamique de la démarche synodale, plusieurs projets furent évoqués.
Le premier répondrait à l’absence des jeunes après la profession de foi et jusqu’à l’âge de 50 ans. Pour les séduire, il est proposé de rassembler les différentes générations, plusieurs fois dans l’année, afin de vivre une démarche personnelle et d’ouverture aux autres. Ainsi, la projection d’un film, suivie d’un débat, pourrait avoir lieu une fois par trimestre scolaire.
Il est aussi envisagé de poursuivre le rassemblement annuel des jeunes collégiens.
Une troisième proposition consiste à réunir les croyants engagés et les élus pour échanger sur les changements et regroupements communaux actuels. En conclusion, une messe permettra de bien comprendre ces travaux.
Une dernière piste évoque l’organisation d’une journée intergénérationnelle à forte dimension spirituelle, autour de la Parole, avec des ateliers d’échanges entre chrétiens pour stimuler la foi. Ce temps de convivialité et de prière, ensemble, se finirait par une messe.

Au cours de l’échange qui a suivi, plusieurs points forts ont émergé :
•    honorer la proximité
•    mobiliser la Pastorale des jeunes
•    intégrer l’Année de l’Appel prévue l’an prochain dans le Diocèse, en impliquant les parents
•    réunir élus et chrétiens, en lien avec l’action du Diocèse l’an prochain dans le cadre de la démarche synodale
•    transformer nos moments d’accueil (mariage, baptême, obsèques) en moments d’évangélisation

En conclusion, la priorité est donnée à l’Année de l'Appel.  Le projet retenu pour le Secteur Ouest est donc une journée intergénérationnelle englobant un film, sans oublier les plus jeunes (moins de 14 ans). Elle aidera aussi les gens à se connaître au sein du secteur.
Une porte d'entrée est suggérée : reprendre la question de Jésus :
« M'aimes-tu ? »

Des menbres du secteur