impression
evreux.catholique.fr

La revue Eglise d'Evreux

 

 

couverture numéro 55

N°65Novembre 2017

Osons répondre à l’appel :
vivre l’espérance avec les pauvres

Bernard Prevelle
Vice Président de la Délégation de Haute-Normandie du Secours Catholique


Jour après jour, les bénévoles du Secours Catholique accueillent, soutiennent les personnes, les familles face à leurs difficultés et à leur désarroi. Ils ont l’ambition de rechercher et d’engager avec leur participation des actions possibles pour répondre à leurs besoins, d’imaginer une politique plus efficace dans la lutte contre la pauvreté ou l’exclusion et définir une société plus juste et fraternelle. Un dialogue de confiance est recherché en frères et sœurs tel que Jésus-Christ nous le suggère dans la parabole du Bon Samaritain.
La collecte nationale du Secours Catholique, le dimanche 19 Novembre, est un rendez-vous fondamental pour faire vivre cette solidarité et cette fraternité car elle constitue l’essentiel des financements de ses actions.
Cette année, en instituant « la journée mondiale des pauvres » ce même dimanche, notre pape François nous invite à vivre des temps de rencontres et de fraternité en Église avec nos frères et à célébrer avec eux.
C’est une opportunité pour poursuivre la démarche de Diaconia 2013 vécue dans le diocèse à l’occasion du « Festival des Sans Voix » où la parole a été donnée. Nous sommes de nombreux bénévoles de diverses organisations : mouvements ou Services d’Église qui agissent selon leur spécificité, leur histoire pour accompagner, subvenir aux besoins urgents des plus démunis ou fragiles, pour réduire les inégalités, ou redonner plus de dignité.
Les membres du Secours Catholique s’associeront aux initiatives engagées dans les communautés paroissiales pour partager ensemble ce temps de communion universelle avec nos frères.
Et nous savons bien que ces rencontres, attentives aux situations des plus pauvres, conduisent à un dialogue sur le sens de nos vies, avec des interrogations. Ces rencontres transforment bien souvent notre regard mais aussi notre cœur qui permet d’oser partager notre espérance en Dieu.