impression
evreux.catholique.fr

Charte editoriale

  1. Préambule:
    La revue diocésaine Eglise d’Evreux est la revue officielle du diocèse d’Evreux.
    Elle donne à voir une image de la vie du diocèse. L’information est un instrument de la communion et un vecteur de la Bonne Nouvelle de l’Evangile.
    Son but est l’information mutuelle de tous les acteurs de l’Église dans l’Eure.
    Essentiellement centrée sur la vie du diocèse, des paroisses, des mouvements, « elle est aussi ouverte aux joies et aux espoirs, aux tristesses et aux angoisses des hommes de ce temps ».(GS n°1)
    La revue diocésaine est partie intégrante de la communication du diocèse et de la stratégie de communication.
  2. L’Histoire:
    Le 1er numéro d’Eglise d’Evreux, imprimé à Evreux s’appelait : La Semaine Religieuse.
    Il paraît le samedi 22 mars 1879. L’Evêque en est le responsable.
    Il est composé d’un sommaire, d’un édito de l’Evêque, d’un texte d’évangile, d’une chronique religieuse du diocèse d’Evreux, des diocèses de France et d’une  rubrique Variétés.
    La publicité apparaît en mars 1943.
    Le vicaire général est directeur de la publication.
    En janvier 1945 elle devient : La vie diocésaine, organe officiel de l’actualité catholique et reprend : une partie officielle, une partie vie spirituelle et une chronique diocésaine.
    En 1982 à l’arrivée de Jacques Gaillot, l’éditorial est réalisé par l’évêque, en alternance, avec un responsable (un prêtre membre du Conseil Episcopal) à partir d’octobre 1983.
    En avril 1986, la couverture change, papier non glacé et dessin avec une colombe de la paix jusqu’ à fin 1986.

    Quelques explications données dans l’Editorial d’avril 1986, rédigé par Mgr Gaillot : « La Colombe de la Paix survole un peuple en marche. C’est ce dessin que vous verrez désormais sur la page de couverture. La Colombe de la paix inaugure une nouvelle étape de la « Vie diocésaine ».
    Pour des raisons économiques et des conditions pratiques, nous avons changé d’imprimeur. Dans quelque temps, une équipe renouvelée prendra la responsabilité de la revue. Le changement de titre qui interviendra se voudrait le signe des transformations à entreprendre. Je souhaite que « La Vie diocésaine » puisse devenir un moyen de communication utile et apprécié entre les chrétiens de l’Eure.
    La Colombe de la Paix nous rappelle que nous ne sommes pas faits pour la violence et la guerre mais pour la fraternité et la paix. Pour la paix, nous avons d’autres armes que les armes. »
    En Janvier 1987, une première page de couverture, jaune en papier cartonné, comme illustration : La carte du département avec plusieurs points, et le titre : « Eglise d’Evreux », avec en en-tête un titre du dossier (ex : Annoncer l’Evangile à travers les médias).
    En 2007 : « Eglise d’Evreux » passe à la couleur et au papier glacé, avec présentation du sommaire à la page 2. La publicité est répartie sur les différents pages de la revue.
  3. l’émetteur:
    C’est l’évêque qui est responsable de la revue diocésaine.
    Les éditoriaux, les articles publiés dans la revue engagent sa responsabilité.
    En tant que représentant de l’Évêque, le vicaire général assure la direction de la Publication.
    C’est l’évêque avec son conseil épiscopal qui définit les grandes lignes éditoriales de l’année. Il donne ensuite mission à un conseil de rédaction qui définit la charte éditoriale et graphique. Le directeur de publication, le responsable de la communication du diocèse, le rédacteur en chef de la revue, ainsi qu’un membre extérieur composent ce conseil de rédaction.
    L’équipe de rédaction est composée du directeur, du rédacteur (trice) en chef et de membres ayant une mission dans l’Eglise. Elle se réunit une fois au moins avant chaque publication en comité de rédaction pour arrêter les choix de sujets, les articles et leur forme et établir le chemin de fer tout en respectant la charte graphique. Elle relance les correspondants pour recevoir le ou les articles des rubriques de la revue.
    Le revue diocésaine publie des documents ou textes officiels, elle donne à voir les évènements diocésains, la vie de l’Église catholique dans l’Eure et de ses différentes composantes, ainsi que celle de l’Église universelle.
    Le titre de la revue « Église d’Évreux » et son sous – titre « la vie des catholiques dans l’Eure »  marque clairement son identité.
    La « Une » de la revue est choisie par l’équipe de rédaction en fonction de l’année liturgique, des dossiers ou d’évènements marquant dans le diocèse.
    La « une » respecte la charte graphique établie.
    La publicité est présente dans la revue diocésaine. Le principe de cette présence peut être revu au moins une fois par an. Le conseil de rédaction veille à ce que la publicité ne nuise pas au message de la revue, par la taille des encarts, leur positionnement, et dans le respect de la charte graphique.
  4. le récepteur:
    Le public prioritaire a été défini par décision de l’Évêque et de son conseil : les catholiques engagés, les acteurs de la mission.
    Ce n’est pas une revue grand public.
    Les rubriques de la revue sont clairement établies : vie du diocèse, vie des communautés, vie des mouvements, vie des jeunes et Eglise Universelle
    Le choix des genres journalistiques varie en fonction des rubriques : enquête, dossier, interview ou reportage.
    Un service de presse est envoyé aux acteurs de la vie civile ainsi qu’aux rédactions des médias locaux.
    La revue est un mensuel.
  5. la réalisation:
    Les dossiers : l’équipe de rédaction les choisit en fonction soit des fêtes liturgiques, des évènements diocésains, des journées mondiales ou nationales.
    Elle sollicite les personnes en responsabilité pour monter les dossiers qui doivent respecter le nombre de signes et les exigences de la maquette.
    C’est l’équipe qui choisit in fine les éléments du dossier en lien avec le responsable du dossier.
    Les articles : l’équipe rédactionnelle de la revue sollicite pour des articles les personnes ou des correspondants locaux en fonction de la rubrique, des évènements ou temps forts du diocèse afin qu’ils envoient de  la matière pour des articles en respect de la ligne éditoriale.
    Quelque soit l’auteur de l’article, l’équipe se réserve la relecture, la révision et la ré - écriture des articles, si ceux-ci ne lui semblent pas correspondre à la ligne éditoriale, au nombre de signes demandés ou au genre journalistique choisi, en lien avec l’auteur de l’article en question.
    Tous les articles reçus ne sont pas obligatoirement publiés dans la revue, s’ils ne correspondent pas à la ligne éditoriale établie par l’Evêque et son conseil épiscopal.
    Les évènements qui feront objet d’une publicité dans la revue seront retenus en fonction d’un critère de proximité locale (diocèse, Havrou, province...).
    Tous les articles sont obligatoirement signés par leur auteur. Aucun article envoyé anonymement  ne sera publié.
  6. Charte graphique:
    Une maquette est établie par le diocèse.
    Elle devra être rigoureusement respectée, selon les choix de l’équipe rédactionnelle
    Le chemin de fer établi par le conseil de rédaction doit être respecté. Il peut être modifié exceptionnellement et uniquement par l’équipe de rédaction.
    Le grammage du papier est lui aussi fixé par la charte graphique. Celui de la couverture peut être supérieur à celui des pages de la revue.
    Les articles, dossiers auront un nombre de signes pré définis par la charte graphique.
    Les correspondants ou auteurs seront informés de ces contraintes.

    En résumé, la charte graphique établira des normes à respecter :
    Les couleurs de rubrique établies par la charte doivent être respectées et fixées sur chaque page
    Les photos de couverture et de quatrième de couverture devront être d’une bonne qualité.
    Pas de photos floues, peu nettes ou de couleurs médiocres, pas de montage sur la une.
    Les crédits photos devront être indiqués.
    Un seul sous titre choisi en fonction d’un article ou de la tonalité majeure du numéro.
    Les images respecteront par le nombre, la taille et l’emplacement la charte graphique établie.
    Les photos de la revue devront être de bonne qualité. (Pas de photos scannées)
    La mise en page doit être sobre et sans cadre autour des textes ou titres.
    Elle doit respecter une marge identique à chaque numéro pour les textes et images.
    La police des textes est la même pour tous les articles. Elle est fixée par la charte graphique. Elle peut être en relation avec celle du site internet pour une meilleure cohérence entre les deux seuls outils de communication du diocèse (Tahoma)
    De même les titres et sous titres sont d’une police identique et de taille rigoureusement identique pour tous les numéros (Une taille pour les titres et une pour les sous-titres).