impression
evreux.catholique.fr

Religieux religieuses - Soeurs Passionistes

Saint Paul de la Croix, italien, (1694-1775), fonde la Congrégation de la Passion, plus connue sous le nom de « Congrégation des Passionistes », pour « faire mémoire » de l’amour de Dieu manifesté dans la Passion et Résurrection de Jésus et aider les personnes, par la prédication, à se souvenir de cet amour.
Paul est persuadé que le moyen le plus efficace pour faire grandir la vie chrétienne c’est de semer dans les cœurs ce « souvenir » plein de gratitude. Il répète souvent : « Quand on pense à un Dieu qui a souffert pour nous, un Dieu flagellé, un Dieu couronné d’épines, un Dieu couvert de crachats pour nous, crucifié pour nous, quand on se pénètre aujourd’hui et demain de ces vérités de la foi, comment pourrait-on encore offenser le bon Dieu ? C’est impossible ! »
Convaincu que le charisme de la Congrégation ne se limite pas à l’apostolat direct, Paul fonde aussi la branche contemplative : les Moniales Passionistes. Le premier monastère s’ouvre en Italie en 1771.
La méditation-contemplation de la Passion, selon l’enseignement de notre fondateur, n’est pas une simple dévotion fondée sur les sentiments et l’imagination.
Dans l’amour humain on fait sien tout ce qui est en la personne aimée. A l’égard de Jésus, il en est de même en un certain sens. Ainsi pouvons-nous pénétrer dans la Passion de Jésus et nous laisser imprégner de ses peines, de son amour. Il se réalise alors en nous ce que Paul de la Croix aime appeler « un mélange amoureux et douloureux ».
Par un don de Dieu qui dépasse nos capacités naturelles, nous pouvons entrer dans une réelle participation à la Passion, en communion intime avec l’amour et la souffrance de Jésus. Nous devons nous disposer à recevoir ce don par une vie d’intense prière. C’est ainsi que, par une certaine «impression de la Passion » dans l’âme, nous pouvons être pénétrés d’amour et de douleur et recevoir de Dieu la connaissance et l’expérience des peines de Jésus. C’est ce que Paul appelle « avoir infuses en soi les souffrances de Jésus. »
Pour Paul de la Croix la méditation de la Passion est la porte pour entrer dans la contemplation car on ne peut passer à la contemplation de la Divinité que par l’humanité du Verbe incarné. D’où l’importance de l’oraison sur la Passion, de s’immerger dans la mer de la Passion pour s’élever à la contemplation. C’est une particularité de Paul de la Croix de présenter l’oraison sur la Passion comme un moyen qui prépare à la contemplation, une voie qui fait accéder à la contemplation.

Monastère St Paul de la Croix 

19/21 Route de Vaux
27120 CROISY SUR EURE

Site Internet : http://ppvde.fr/passionistes
Tel : 02.32.36.16.63 - Fax : 02.32.36.82.23