Fermer
Noël c'est bien cûr cela...mais c'est surtout Lui !

J’aide l’Eglise à annoncer la venue du Sauveur

Je fais un don

Merci à ceux qui ont déjà donné

impression
evreux.catholique.fr

L'Accueil

Le vivre ensemble est en permanence tourné vers l’extérieur
Accueillir : c’est être en capacité à écouter, à se rendre proche et à entrer en dialogue.

La relecture des textes venant des paroisses en retour au projet pastoral diocésain a permis de mettre en avant combien l’accueil était un objet de travail et de réflexion permanent. Il apparaît qu’il y a encore des éléments à poser, à approfondir, à développer et l’on voit bien que cela suscite questions et réflexions.

Il est heureux de découvrir combien les paroisses se montrent sensibles au sens de l’accueil et aux enjeux qui en découlent : des équipes de préparation mariage, baptême, funérailles et permanences régulières sont mises en place dans de nombreux lieux.
Cela se vit aussi en assemblée, de l’introduction avec le mot d’accueil à l’envoi « Allez dans la paix du Christ »

Communiquer c’est accueillir :

De nouveaux moyens de communication sont mis en place.
Diverses formes de rencontres se développent où chaque paroisse met en avant ce qui fait sens à toute action : en donnant la possibilité de recevoir l’information dans et sur nos murs, sur les places et sur les parvis, sur tous les médias et les moyens de communication.
Communiquer c’est aussi se  rendre visible et accessible avec la mise en place de plans de communication, en favorisant les relations avec la presse, par l’affichage, le journal paroissial ou en ayant développé un site internet, c’est là le travail de nombreuses paroisses.

Comme il est dit dans le projet pastoral diocésain,  « Vivre la foi suppose l’appartenance et le soutien d’une communauté d’Eglise où l’on s’implique ».
Et l’on voit bien dans les relectures reçues que l’accueil s’inscrit aussi dans une démarche d’engagement, d’accompagnement, de soutien, de formation.

Dans le « Soignons donc l’accueil », à travers les expériences exprimées, il apparaît bien que la capacité « d’écouter, de se rendre proche pour entrer en dialogue » a particulièrement été mise en œuvre par les équipes et dans les temps d’organisation et de temps de rencontre, …
Le plus touchant reste ce qui est exprimé dans le sens de l’accueil : ce désir d’accueillir, ce souci d’aller vers …, cette volonté de mettre en place des relations en cherchant à ce que ces dernières soient dans la continuité et surtout … soient suivies.

Permettre aux personnes d’aller plus loin dans leurs démarches, permettre aux personnes d’entrer en communion, c’est bien là, faire découvrir les qualités déterminantes de toute relation, de celles qui nous relient, de celles qui nous unissent.
La responsabilité appartient à chacun et à tous. Celui qui apprend concrètement à accueillir, grandit dans sa foi : parce qu’accueillir, c’est sortir de ses murs, aller vers les autres, être visibles et accessibles.
 «En effet, lorsque nous partageons notre foi nous ne nous appauvrissons pas, mais au contraire notre foi augmente » (témoignage au cours d’une action de distribution d’images sur le marché d’Evreux).
Accueillir c’est permettre de faire découvrir  le message de nos églises en favorisant leur  ouverture, en étant accessibles  et en accompagnant.
Nos églises ont du sens : par les initiatives de lecture des vitraux, de proposition de découverte de crèches, par la mise en œuvre  d’une plaquette de la pastorale du tourisme.

Rendre nos églises habitées, c’est leur donner ou redonner vie, les animer par une présence, fond musical, lumières,  permanences… à toutes occasions.
Cela demande du temps et de s’organiser pour ouvrir les églises, d’en faire un lieu ouvert, un lieu de vie et de foi.
Bien sûr il y a encore beaucoup à inventer, à rechercher. Ce n’est pas facile d’accueillir des demandes parfois posées dans la tradition ou comme un service sans qu’il y ait la perception de la nécessité d’un engagement. Ce n’est pas facile d’annoncer dans le monde où nous vivons.
Et pourtant, accueillir c’est la joie et le bonheur d’être apôtres, d’être sur les pas de notre Seigneur Jésus-Christ  en union à notre Dieu.

Synthèse des relectures des actions en paroisse du Projet Pastoral