Fermer
Noël c'est bien cûr cela...mais c'est surtout Lui !

J’aide l’Eglise à annoncer la venue du Sauveur

Je fais un don

Merci à ceux qui ont déjà donné

impression
evreux.catholique.fr

Vie Spirituelle - Accompagnement spirituel

De quoi s’agit-il ?

personnes face à face

Je peux être accompagné dans ma recherche du Seigneur et trouver de l’aide pour assumer le mieux possible mes engagements et mes responsabilités, rester fidèle à la prière, tenir bon dans les épreuves comme dans les bons moments.
L’accompagnement est une aide apportée par le dialogue dans une relation fraternelle avec un baptisé afin d’expliciter sa manière de suivre le Christ dans les circonstances et les conditions de sa vie habituelle, de corriger ce qui entrave sa liberté de vivre pour le Christ et d’éclairer sa manière personnelle  d’appartenir à l’Eglise, d’y trouver sa place et son rayonnement.

Je veux être accompagné dans ma relation à Dieu et trouver de l’aide pour approfondir.
L’accompagnateur m’aidera à prendre conscience de ma manière de prier, de lire la Parole de Dieu, de me laisser façonner par elle et ainsi au fil des rencontres dans une relation de compagnonnage trouver la Présence de Dieu en toutes choses,  la route qui mène à Dieu et voir comment avancer à sa suite, aimer son prochain et servir l’Eglise.

Si vous désirez être accompagné spirituellement par une personne de l'équipe du service, veuillez prendre contact par mail: viespirituelle@evreux.catholique.fr ou 06 07 55 35 54
Un membre de l'équipe vous proposera alors un accompagnateur. Les accompagnateurs sont des personnes appelées à cette mission et formées régulièrement.
"L’Eglise devra initier ses membres : prêtres, personnes consacrées et laïcs, à cet « art de l’accompagnement » pour que tous apprennent toujours à ôter leurs sandales devant la terre sacrée de l’autre" (cf. Ex 3,5)

Pour aller plus loin

Prendre conscience de son intériorité et être à l’écoute de l’Esprit dans sa vie.

soleil levant«  L’idéal du sage, c’est une oreille qui écoute » Ben Sirac 3,29

Suivre Jésus est un chemin de liberté sur lequel nous avons besoin, au moins à certaines heures, d’un guide. Pour nous mettre en route, résister au découragement et tenir. Pour nous désaltérer dans la Parole de Dieu, reconnaître le passage du Seigneur, répondre à l’appel…ou simplement « nous re-poser en sa présence ». Telle est l’histoire du Peuple de Dieu …celle de Paul sur le chemin de Damas qui, ayant été aveuglé et renversé, fit l’expérience d’être pris par la main d’un compagnon pour se laisser conduire à la ville où Ananias, un frère, fut envoyé vers lui par Dieu (Ac 9,1-18). L’Esprit Saint pousse alors Paul sur tous les itinéraires du Moyen Orient… C’est l’histoire de ce fonctionnaire éthiopien qui, sur la route de Gaza, confia au diacre Philippe, envoyé aussi vers lui par Dieu, son incapacité à comprendre l’écriture qu’il était en train de lire : « Comment le pourrais-je si je n’ai pas de guide ? » (Ac 8,31).
Telle est l’histoire du peuple de Dieu, telle est notre histoire aujourd’hui…Si faibles que soient nos possibilités, si grandes que soient la diversité et l’urgence des tâches à accomplir, qu’y a-t-il de plus important que de permettre la rencontre du Christ dans la durée ? Comme Philippe qui dit « Viens et vois » à Nathanaël et l’accompagne vers Jésus (Jn 1, 46) nous souhaitons inviter des fidèles du Christ à se préparer, et à se tenir prêts, pour devenir des compagnons de celles et ceux qui cherchent s’il y a une route pour eux, et quelle est cette route, de tous ceux qui s’interrogent sur le « comment » avancer à la suite de Jésus.

Les attentes sont innombrables. Encore faut-il les percevoir ! Encore faut-il les accueillir et permettre aux intéressés de les découvrir eux-mêmes, à la lumière de la Parole et l’apprentissage de la prière. Mais qui, à cause de Jésus, se rendre libre pour cette tâche ? Jean Paul II déclarait aux évêques de la région Sud-Ouest, le 24 septembre 1982 : « Plus de gens qu’on ne le croit seraient capables de faire oraison ! Mais personne ne leur a appris… ».
L’accompagnateur, comme un guide de montagne, choisit d’abord d’être lui-même accompagné… et dans la durée. Pour expérimenter « pour de vrai » ce qu’il fera ensuite découvrir à d’autres. Beaucoup de patience et de temps sont nécessaires pour devenir un serviteur de l’Esprit et de son souffle imprévisible. Comme l’écrit Sœur Véronique Margron, dans le journal La Croix : « En allant à pied, on trouve (la) vérité dans la lenteur et l’incertitude des pas du pèlerin ».

Heureux temps où des chrétiens se rendent libres pour répondre à cet appel ! Nous rendons grâce pour ce don du Père qui agit toujours…

Jacques David
Evêque du diocèse d’Evreux
Préface du livre
« Se reposer en sa présence, Accompagnement spirituel et guérison »
Ouvrage édité sous la responsabilité de Tychique
Revue de formation œcuménique publiée par la Communauté du Chemin Neuf