Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Retour sur le Jubilé des prêtres et diacres du diocèse

Comme chaque année nos prêtres et diacres fêtent leur jubilé des 65 ; 60 ; 55 ; 50 ; 40 et 25 ans d'ordination.
Ils sont 8 prêtres et un diacre.
  • Quand

    le 15/06/2018 de 10h30 à 12h00

  • St Michel à Évreux

  • Ajouter l'événement au calendrier

    vCal
    iCal

Prêtres

65 ans : P. Michel PINCHON                 
60 ans : P. Jacques CASTEL                   
60 ans : P. Jean-Marie VERMELIN
55 ans : P. Philippe BENARD                
50 ans : P. Michel DEBONS
40 ans : P. Denis CHAUTARD
25 ans : P. Philippe DUBOS
25 ans : P. Jean-Serge MASSAMBA         

Diacres

30 ans :  M. Guy VARIN         

Homélie de Mgr Nourrichard

Jubilé
Oser parler de Dieu !
Oser agir au nom de Dieu !
A moins d’être inconscient, quelle responsabilité pour celui qui accepte une telle mission !

Notre ami St Paul en est bien conscient. Il sait d’où il vient. Comme l’on dit aujourd’hui « il connaît son vécu !». Oui mais il a fait l’expérience de l’amour de Jésus. Le Ressuscité lui a ouvert les yeux sur la vérité : la vérité de St Paul lui-même, la vérité du Messie.

Pour lire l'homélie dans son intégralité ICI

Témoignages

Lors de la célébration des Jubilaires2018 en l'église de St Michel à Évreux, paroisse du Val Iton,

Guy Varin

ordonné Diacre en juin 1988, témoignage de ses 30 ans de ministère : " Ne soyez pas surpris, le texte que je vais lire est en slam. J'ai appris à faire du Slam à l'Armée du Salut. C'est de la génération de mes petits-enfants. J'ai trouvé cela plutôt bien, sachant que le Slam a été créé dans le désespoir pour percevoir de l'espérance. La culture du Slam se crée dans l'échange et le partage.

Il y a 30 ans, je disais oui au diaconat
Et puis aujourd’hui devant vous me voilà
Chargé d’une histoire faite de rencontres hautes en couleurs,
Chargé d’une histoire pleine de doutes et de bonheurs.

Rien ne me préparait à devenir diacre
Mais la foi se cache souvent dans de petits miracles :
Mes rencontres avec Paul Bigo,
Chantal mon épouse qui ne m’a jamais fait défaut
Ses parents qui croyaient en moi
Tous m’ont permis de suivre ma voie.

C’est Jacques Gaillot qui a été l'instigateur,
Raymond Gendron le révélateur.
Puis mon Ordination avec Guy et Roger,
Guy pour toujours parti et Roger à Pouancé.

Puis avec Frère Claude j’ai continué l’aventure,
Mon frère qui, pendant 30 ans, était là, même dans mes doutes les plus obscurs.

Mais avec le monde qui change, ces êtres chers disparus,
Un passage à vide j'ai vécu.
Ayant toujours eu une insertion dans le monde laïque, à la retraite cela a disparu.
Et je me suis senti coincé dans les murs de cette Église qui m'a pourtant accueilli.
Cela engendrant pour moi de la souffrance, qui maintenant est finie.

Pourtant toutes ces missions accomplies, je les ai faites avec foi et bonheur,
Que ce soit dans l’artisanat, à l’Armée du Salut ou aux restos du cœur.
Je n’ai pas eu de mission pour les restos,
Mais je l’ai fait avec la même foi, car nous sommes tous égaux.

Là, je me sentais à ma place,
Avec tous ces êtres humains qui avaient besoin qu’on les écoute.
Puis heureusement j’ai rencontré Roland Frat
Qui m’a aidé à lever bien des doutes
Sur ma présence à l’autel
Dans cette Église diocésaine
Qui n’était presque plus la mienne.

Je n’oublie pas Roland Dollé et tant d’autres !
Merci à toutes ces personnes d’avoir cru en moi, entre autres…

Je conclus avec une expression de Guy Lemasle
Qui disait " Nous les Diacres nous sommes les ministres des coups tordus ! "
Je ne regrette rien, quel beau ministère j'ai vécu ! "