Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

La Messe Chrismale - 27 Mars 2018

Frères et Sœurs baptisés,

En cette belle messe chrismale, je me propose de partager trois points avec vous ainsi qu’une brève conclusion.

  • Le contexte actuel de la société interpelle la foi de beaucoup gens.
  • La messe chrismale met en lumière les ressources de notre foi.
  • Des propositions pour mettre en œuvre ces ressources de la foi.

Conclusion : nous partageons avec Jésus les difficultés et les joies de la mission

1 - Nous croyons que la vie humaine est un don de Dieu.

Cette affirmation ne fait aucun doute dans notre foi chrétienne.

Cependant, n’ayons pas peur de la réalité. Bien des gens sont inquiets.

Ils vivent au quotidien dans une société insécurisée.

La douloureuse réalité des attentats est là ! Avec la lâcheté des terroristes et l’héroïsme des victimes dont ce gendarme chrétien.  Nous prions pour les uns et les autres.

Nous voyons apparaître dans le domaine de la bioéthique d’inquiétantes évolutions dites " sociétales "…

Des conflits sociaux persistent en divers domaines.

Au cours de l’assemblée plénière des Évêques à Lourdes, nous avons consacré toute une journée de prière et de réflexion face aux situations inhumaines des migrants. Selon les spécialistes, ce triste phénomène est appelé à se développer…

Arrêtons cette trop longue énumération de situations indignes au regard du projet de création de Dieu. Au nom de notre foi, au nom de Jésus, le Fils de Dieu qui a partagé notre condition humaine, posons-nous cette question provocatrice " Est-il bon de vivre sur terre en 2018 ? ".

2 - La messe chrismale met en lumière les ressources de notre foi

Les prières ainsi que les textes offrent aux chrétiens des éléments pour répondre à la mission de l’Église, à travers nos différentes vocations de baptisés. Ensemble, à la suite de Jésus, nous sommes appelés à tout entreprendre pour témoigner que la vie reçue de Dieu est belle et bonne.

Le chemin à suivre nous est indiqué dès la première Oraison de la messe.

" Par l’Esprit Saint, Dieu le Père nous a consacrés en son Fils unique pour que nous soyons pour le monde un Evangile de Salut. "

Nous tous, Frères et Sœurs baptisés : laïcs, personnes consacrées, diacres, prêtres, évêques, nous sommes témoins d’un Évangile de Salut.

Pour cela, nous bénissons ce soir : l’huile des malades ainsi que l’huile des catéchumènes ; nous consacrons l’huile du Saint Chrême. Ces huiles, grâce à l’Esprit Saint, procureront à ceux qui en seront marqués la force du Christ. Unis au Corps du Christ, ils deviennent ainsi les témoins d’un Évangile du Salut dans les situations où ils se trouvent.

3 - Des propositions pour mettre cela en œuvre

Être témoin de l’Évangile du Salut implique de vivre soi-même cet Évangile ! Nous vivons cet Évangile du Salut en demeurant :

  • Attentifs à l’Esprit qui est en nous. Il nous permet de prier, de nous tourner vers le Père en vérité ; de lui dire en toute confiance avec Jésus " Abba, Père ".
  • Conscients de notre péché, soucieux de notre conversion, nous avons confiance en la miséricorde de Dieu. Il ne veut pas la mort du pécheur.
  • Fidèles à nourrir notre foi par la Parole de Dieu et les Sacrements. De plus en plus d’initiatives sont prises dans notre diocèse en ce domaine.

Être témoin de l’Évangile de Salut, c’est aussi rayonner la Bonne Nouvelle de Jésus : en posant les actes de compassion qu’attendent les Frères en difficulté.

En leur communiquant avec humilité et respect, les paroles de vrai réconfort dont ils ont besoin.

Depuis le mercredi des Cendres, nous sommes entrés en Carême, comment sommes-nous témoins de l’Évangile du Salut ?

Le Père nous a consacrés en son Fils Jésus. Il nous reste encore quelques jours pour répondre à ce qu’Il attend de nous.

Des évènements dramatiques peuvent survenir dans l’existence. C’est ce que j’ai évoqué précédemment. Ne craignons pas de nous unir au Mystère pascal. Jésus-Christ, le Témoin fidèle est passé par la mort. Il est le premier né d’entre les morts. Lui, le Ressuscité est source de notre espérance. Il communique aux siens la force qu’il leur est nécessaire pour poursuivre le chemin vers le Royaume.

Dans la société, l’État, par des spots publicitaires, prend l’initiative de nous encourager à prendre soin : de notre santé, à contrôler notre hygiène de vie ; à veiller à notre sécurité. Sommes-nous motivés pour prendre soin de notre vie spirituelle ?

Il est téméraire de rester seul sur le chemin de l’Évangile de Salut. C’est en Église que nous le parcourons. Un accompagnateur spirituel est un précieux compagnon de voyage.


Ce soir, nous prenons conscience de la beauté de notre mission.

Le Père nous consacre en son Fils Jésus pour être des témoins qui attirent les hommes vers Lui.

Que l’Esprit Saint nous permette de vivre cette mission dans l’unité et la joie !

 

+ Christian NOURRICHARD
Évêque d’Évreux

 

 Pour visualiser la version pdf, cliquer ici.