Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Église et bioéthique

L’Église a toujours été présente aux débats qui touchent, d’une façon ou d’une autre, à la dignité de la personne humaine. Cette présence est constitutive de sa mission au service de l’homme en tant que " route fondamentale de l’Église. "
Saint Jean-Paul II, Lettre encyclique Redemptoris hominis, n. 14

Sommaire

Problématique de la PMA et la GPA
Fin de vie: oui à l'urgence de la fraternité !
Que dit l'Église ?
Comprendre les enjeux?
Participer aux états généraux de la bioéthique.
Le parcours Etats généraux de la bioéthique 2018

 Dossier complet sur le site de la conférence des Évêques de France.

Problématique de la P.M.A (Procréation Médicale Assistée) et la G.P.A (Gestation Pour Autrui)

Tout ce qui est techniquement possible n’a pas vocation à être autorisé.

Conférence à Evreux le 6 mars 2018 par le Père Bruno Saintôt (Sj) .
Pour lire les éléments de l'intervention

Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité !

Nous devons tous pouvoir réfléchir le plus sereinement possible à la fin de vie. En apportant leur éclairage, les 118 évêques de France signent une Déclaration « Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! », jeudi 22 mars 2018.
Ils expriment leur compassion envers leurs frères et sœurs en fin de vie et saluent les professionnels de santé qui leur procurent une réelle qualité de vie avec une fin de vie la plus apaisée possible. Ils déplorent les disparités d’accès aux soins palliatifs sur le territoire national, ainsi que l’insuffisance des formations proposées aux personnels soignants, car cela engendre des souffrances tragiques. Ce sont elles qui occasionnent les demandes de légalisation d’assistance au suicide et d’euthanasie.

Avec ces constats, les évêques de France avancent six raisons éthiques majeures pour s’opposer à cette légalisation qui, à nouveau, troublerait profondément notre société. Ils appellent leurs concitoyens et leurs parlementaires à un sursaut de conscience pour que s’édifie une société fraternelle où nous prendrons individuellement et collectivement soin les uns des autres.

Les 118 évêques signataires insistent : « Ne nous trompons donc pas d’urgence ! »

Pour lire la déclaration

Pour télécharger la déclaration au format PDF

Que dit l'Église?

Tout en encourageant les progrès des sciences biomédicales qui ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques, l’Église nous invite à un discernement. Notre responsabilité se trouve ainsi engagée si nous voulons que ces progrès demeurent au service de la personne humaine dans le respect de sa dignité inaliénable, et tout particulièrement des plus vulnérables : l’enfant à naître, les parents touchés par l’infertilité, la personne malade ou porteuse d’un handicap… C’est donc à un enjeu d’humanité que nous sommes confrontés.

Pour lire la suite sur le site de la Conférence des Évêques de France

Comprendre les Enjeux

En 2017, l’Assemblée plénière des évêques de France, réunie à Lourdes, a approuvé la mise en place d’un groupe de travail sous la responsabilité de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes en vue des États généraux de la bioéthique.

Le groupe de travail bioéthique propose des fiches thématiques pour aider à mieux comprendre les enjeux des États généraux de la bioéthique:


Pour télécharger l'ensemble des fiches

Participer aux États généraux de la bioéthique

L’Église a toujours été présente aux débats qui touchent, d’une façon ou d’une autre, à la dignité de la personne humaine. Elle tient à l’être aussi à l’occasion des États généraux de la bioéthique lancés le jeudi 18 janvier, et qui visent à cerner les attentes des Français, dans l’optique d’une révision de la législation prévue en fin d’année.

Ainsi, au nom de l’amour désintéressé de l’Église pour tout être humain, les évêques de France proposent aux catholiques, ainsi qu’à tous les hommes et femmes de bonne volonté, d’apporter leurs contributions par leurs réflexions et leurs témoignages.

Le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) a mis en place un site internet pour recueillir nos avis de citoyens. Nous devons y apporter notre contribution.
Participer en ligne, via la plateforme nationale
Donnez votre avis

Le parcours, Etats généraux de la bioéthique 2018

Le parcours « Un jour, un argument » c’est :

  • Un email par jour pour répondre à une proposition du Conseil Consultatif National d’Ethique sur leur site des Etats Généraux de la Bioéthique.
  • Un parcours adapté à vos possibilités et à vos envies : vous choisissez le nombre d’emails, les thèmes qui vous intéressent et que vous souhaitez aborder, ainsi que la fréquence d’envoi des emails.
  • Dans chaque email, pour répondre à une proposition : la situation actuelle, ce qu’en dit le CCNE, ce qu’en dit l’Eglise de France (via sa Conférence des Eveques) et des ressources pour aller plus loin.

La parcours c'est ICI