Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Ordination presbytérale de Patrick SYNAEVE

Grande joie pour le diocèse d’Évreux: Patrick SYNAEVE sera ordonné prêtre.
  • Quand

    le 01/07/2018 de 15h30 à 17h30

  • Cathédrale d'Évreux

  • Ajouter l'événement au calendrier

    vCal
    iCal

Au sein de l´Eglise catholique, le service de la communauté est assuré plus particulièrement par les évêques, les prêtres et les diacres, que l´on appelle "ministres ordonnés".
Leur mission dans l´Eglise leur est confiée, au nom de Jésus Christ, par le sacrement de l´ordre, généralement appelé « ordination ».
Le sacrement de l´ordre se caractérise par l´imposition des mains et la prière de consécration prévue.
Le sacrement est conféré une fois pour toutes.
Le ministre ordonné manifeste à tous que c´est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde.

Les prêtres

Les prêtres sont ordonnés par l´évêque de leur diocèse.
Ils sont co-responsables de l´Église locale : le prêtre est défini comme coopérateur, collaborateur de l´évêque. Il est « envoyé » (un don fait) à une communauté, il n´en est pas le délégué.
Ses missions peuvent s´exercer dans des cadres très divers. Mais, quelque soit la charge que le prêtre a reçu (une ou plusieurs paroisses, une aumônerie; …), sa présence consiste toujours à éveiller chacun au Christ, à sa parole libératrice.

Mais qui est Patrick?

Patrick est né à Verneuil-sur-Avre ; fils d’agriculteurs, il a grandi à Piseux. Il a deux frères aînés, Gabriel, décédé à 17 ans, et Thierry qui est marié et qui a trois enfants. Après ses études à Rouen, il est devenu à 26 ans, professeur d’histoire-géographie et maître d’internat à l’Ecole des Roches.

Comment a-t-il entendu cet appel?

De manière très progressive.
Des événements, des rencontres, des découvertes lui ont permis de ressentir l’amour du Christ dans sa vie.
Cette rencontre personnelle qu'il situe vers l’âge de 20 ans, a pu naître grâce à ce que ses parents lui avaient transmis durant l’enfance (la foi, le désir d’aller à la messe…) et qu'il remercie.
À 21 ans il reçoit le sacrement de Confirmation. Dans la réponse à sa lettre de demande, Mgr David, écrivait :
" En lisant ce que tu m’écris, je me suis posé une question, est-ce que Patrick a un prêtre qui l’aide dans sa vie à chercher ce que Dieu attend de lui ? " Mais il refuse de réfléchir à sa vocation car il craint l’issue d’une démarche de discernement et s’est alors enfermé dans ses projets de vie.
Une fois confirmé, il reçoit pendant plus de dix ans diverses missions au sein de la Paroisse Sainte-Marie du Pays de Verneuil (catéchiste, EAP, choriste, sacristain). Durant cette période, il lui arrive, durant des offices ou dans la prière, de se sentir profondément attiré par l’autel, appelé par le Christ.
Il ressent une grande joie à envisager de devenir prêtre. Mais à chaque fois, il trouve des raisons pour ignorer cet appel (sentiment d’indignité, besoin de maîtriser mon avenir, d’atteindre mes propres objectifs). Il refuse de s'abandonner à la volonté du Seigneur. Suite à l’année du Sacerdoce voulu par le pape Benoît XVI en 2009-2010, il accepte de parler à un prêtre de ce qu'il ressent. Grâce à cet accompagnement, grâce au sacrement de Réconciliation, il découvre cet appel permanent à la conversion et comprend que le Christ pouvait appeler de pauvres pécheurs à sa suite.
Il accepte de se rendre libre en faisant tomber toutes les barrières qu'il avait élevées entre lui et le Saint-Esprit.
Depuis lors, il ne cesse de bénir le Seigneur pour cette joie et cette paix qui, malgré les difficultés, ne le quittent plus.

"Je peux témoigner que suivre Jésus sur le chemin de la prêtrise rend véritablement heureux ! J’en profite, au passage, pour rendre grâce pour ces prêtres qui ont contribué, par leurs figures et leurs charismes, à me poser la question de la vocation sacerdotale ; je pense aux abbés Jean Goujet, Bertrand Lelièvre et Patrick-Louis Desprez. Enfin, un grand merci à tous ceux qui prient pour les vocations !"

Article écrit à partir de l'entretien de Patrick Synaeve et Yvette Delacour pour Église d'Évreux à la veille de son ordination diaconale

" Témoignage de mon année diaconale en paroisse "

C’est au sein de la Paroisse Saint-Pierre-des-Deux-Rives (Pont de l’Arche et Val-de-Reuil) et sous la responsabilité du Père Sébastien Jean que j’exerce mon ministère de diacre.
Consacré serviteur à l’image du Christ pour les ministères de la Parole, de l’Eucharistie et de la charité, j’ai la joie de vivre et de déployer ces trois aspects du ministère diaconal dans le cadre de mes diverses missions.

- J’ai l’occasion de manifester la sollicitude du Christ et de l’Eglise aux personnes malades ou âgées que je visite en tant que membre du Service Evangélique des Malades (SEM). En passant du temps avec elles, en priant avec elles, en leur donnant la Communion, ces personnes conservent un lien avec le Communauté paroissiale et peuvent se sentir utiles en priant aux intentions que je leur confie. Cette mission m’apprend en outre à faire silence, à écouter, à compatir, à trouver des paroles de réconfort, et surtout à nourrir l’espérance. De plus, j’ai la joie depuis quelques temps d’accomplir ces visites avec deux dames de Pont de l’Arche qui ont accepté de répondre à l’appel du Père Sébastien à renforcer l’équipe SEM. Ensemble, nous essayons de sensibiliser les paroissiens à cette attention aux personnes isolées, malades, ou âgées.
- Dans l’accompagnement des parents qui préparent le baptême de leur enfant ou des fiancés qui se préparent au sacrement du mariage, j’apprends à manifester le Christ qui enseigne et qui accompagne sur les chemins de vie. Je réalise l’importance de ces préparations car elles ressemblent bien souvent à une première annonce de la foi, à une occasion d’éveiller ou de susciter le désir de Dieu, de proposer un chemin de foi et de conversion.
- Lorsque j’ai la joie de célébrer des baptêmes, il me faut toujours un certain temps pour réaliser et contempler ce profond mystère du ministère ordonné : malgré mes limites, je suis devenu, par la grâce du sacrement de l’ordre, l’instrument du Christ, Celui qui donne par mes mains ses grâces divines de salut.
- J’ai eu l’occasion également de présider quelques célébrations de funérailles, elles m’ont donné l’occasion de comprendre combien le ministre ordonné est appelé à manifester le Seigneur compatissant : Dieu qui rejoint les familles dans leur souffrance et qui les prend par la main pour les mener sur des chemins d’espérance.
- En outre, cette année diaconale est marquée par la préparation des premières homélies, qui ont approfondi et renouvelé mon lien à la Parole : actualiser la Parole, aider les paroissiens à l’accueillir dans leur vie, m’encourage et me motive dans l’apprentissage de la prédication.

En somme, je souhaite rendre grâce pour cette année diaconale durant laquelle les missions et la formation nourrissent et affermissent mon profond désir de servir Dieu et son Eglise d’Evreux dans la prêtrise.

Abbé Patrick Synaeve,
Pont de l’Arche, le 23 avril 2018

Pour en savoir plus sur l'ordination sur le site de la Conférence des Évêques de France