Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Célébration de la Louange Dominicale

La célébration

Le jeudi 23 février, les curés du diocèse se sont réunis avec l’Évêque à Nétreville pour une journée de travail avec le Frère Patrick Prétot, Directeur de l’Institut supérieur de Liturgie de Paris. Le thème en était :

" Discerner ensemble pour répondre à des besoins nouveaux dans l’Église d’Évreux. "

La journée a été préparée et animée par la Commission Diocésaine de Liturgie et le Service de la Formation Permanente.

Dans son homélie, l’Évêque a exprimé ses convictions sur l’esprit qui devait animer la réflexion et sur les perspectives d’avenir. (cf. Mt 20/17-28)

La mère de Jacques et de Jean avait de l’ambition pour ses fils. Elle voulait pour eux la meilleure situation près de Jésus dans son Royaume.

Jésus reprend à sa manière la demande. Avoir de l’ambition, c’est bien mais l’ambition des disciples de Jésus doit être celle de faire réussir son projet à lui Jésus. Pour en parler, Jésus propose trois mots clefs : coupe, service, multitude.

Ce sont ceux que nous pouvons retenir pour nous ce mercredi de Carême :

  • La coupe. Elle est le signe de l’union profonde entre ceux qui la partagent. De ce fait même, elle exprime une communion de destin, y compris dans l’épreuve. La coupe de l’Eucharistie est celle du sang versé. Notre coupe est celle-là même.
  • Le service. Jésus, en lavant les pieds de ses apôtres montre que servir c’est aimer les autres, jusqu’à l’extrême.

    Notre service est de donner notre vie pour notre peuple.
  • La multitude. Jésus élargit toujours les horizons. Il n’est pas venu pour un petit groupe confidentiel, qu’il veut se préserver. Jésus est venu pour l’humanité qui ne vient pas dans nos églises. En partageant, en réfléchissant, en priant aujourd’hui, nous gardons nos yeux et nos cœurs tournés vers la multitude bigarrée des habitants de l’Eure.

Notre ambition est de tout partager avec Jésus pour que chez nous dans l’Eure, le nom de Dieu soit sanctifié.

Je désire souligner avec vous deux points de passage pour que nous vivions cette ambition.

  • Le premier point de passage est le plus éloigné des deux dans le temps. Nous avons cinq ans devant nous pour créer de vraies communautés, peut-être petites mais vivantes. Les cinq prochaines années seront décisives pour l’avenir du diocèse. Je vous le dis comme évêque. En effet, le diocèse se verra alors dans une situation tout à fait nouvelle. Nous deviendrons sensiblement moins nombreux. Cette échéance, il nous faut la garder présente à nos yeux, non comme une menace mais un stimulant. Comme un stimulant à notre solidarité presbytérale et diaconale, un stimulant à nos relations de confiance avec les laïcs. Si nous rations cette échéance, des zones de désert s’élargiraient sous nos yeux. Le Seigneur ne nous fera pas défaut mais cette situation nouvelle demande que nous cherchions ensemble comment le Seigneur nous appelle de manière nouvelle à partager sa coupe, à servir, à porter le souci de la multitude. Si nous n’y prenons garde, si nous ne créons pas des communautés peut être petites mais vivantes, nous verrons le désert s’élargir sous nos yeux. Il nous faut l’ambition de créer du nouveau à cause de Jésus et de l’Evangile. Et cela nous ne le pourrons qu’en donnant notre vie. Chercher des aménagements de fonctionnement ou d’organisation est nécessaire mais insuffisant.
  • Le deuxième point de passage est proche et lumineux. En octobre arrivera dans le diocèse un Évêque coadjuteur. Il nous sera donné de collaborer 3 mois ensemble jusqu’au 29 janvier, date de la fête du Peuple de Dieu.


Je souhaite que nous ayons l’ambition de permettre au futur Évêque d’Évreux d’épouser une Église qui avance avec assurance et dans la joie.

Que l’Esprit de Jésus nous rende ambitieux pour l’Église qui est à Évreux. Car Dieu aime l’Église qui est à Évreux.


Le Père Prétot a donné une remarquable conférence dans laquelle il a précisé la place centrale de l’Eucharistie et le lien avec elle des célébrations liturgiques non eucharistiques.

En même temps, il a ouvert la voie à un temps d’expérimentation, éclairé et authentifié la démarche engagée par le diocèse depuis quatre ans.

Nous avons à la poursuivre et dans les paroisses et au plan diocésain. A nous de préparer l’avenir.

+ J.D.

 

 Version pdf du texte : CelebrationDeLaLouangeDominicale.pdf