Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Histoire du Diocèse

Histoire du diocèse d’Évreux

Le premier évangélisateur du pays d’Évreux est Saint Taurin (entre 350 et 411). La présence d’un évêque d’Évreux aux Conciles d’Orléans en 511 et 549 atteste l’existence du diocèse d’Évreux dès cette époque.

La christianisation des campagnes durant le Haut–Moyen-âge est l’œuvre des premières abbayes telles que :

  • Notre–Dame de l’Estrée,
  • Lyre,
  • Conches…

Le territoire du diocèse correspond alors approximativement au Comté d’Évreux, ce qui explique son très riche patrimoine culturel et artistique, mais aussi les secousses de nombreuses guerres, révoltes et intrigues ainsi que la forte influence des partis et courants d’idées qui sapèrent profondément la vie chrétienne.

Au début du XVIIème siècle, Mgr. Maupas du Tour entreprend une " nouvelle évangélisation " avec l’aide de Saint Jean Eudes (séminaires), MM H-M Boudon (confréries de laïcs) et des Ordres Mendiants, tandis que les Sœurs de la Providence d’Évreux et d’autres Congrégations de religieuses sont à l’œuvre dans les campagnes (catéchisme, instruction, soins…).

La Révolution vient fragiliser le diocèse à peine revigoré. En 1790, le diocèse est agrandi à la dimension du nouveau département de l’Eure par le rattachement du Vexin Normand, du Roumois et d’une partie des Pays d’Auge et de Risle Charentonne.

Avec le Concordat (1802), la vie chrétienne reprend vigueur et unité sous l’impulsion dynamique et audacieuse de Mgr. Bourlier.

Après Mgr. Bourlier, dix-sept évêques aux charismes divers conduiront le diocèse, tous animés du même zèle pastoral.

 

Le premier évangélisateur du pays d'Évreux