Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Témoignages

Mission diaconale par Bernard Fagoo

J'ai été appelé par Monseigneur Jacques Gaillot et je suis ordonné diacre permanent depuis 22 ans. Ma mission initiale était auprès de ma famille puisque j'avais 5 jeunes enfants, dans le milieu de la solidarité et pour le catéchuménat. J'ai toujours beaucoup de joies dans l'accompagnement de jeunes adultes qui veulent connaître Jésus Christ et faire partie de la famille des chrétiens.

Depuis deux ans ma mission est au Carrefour Rural basé au Neubourg. Nous travaillons actuellement dans trois directions. La première est pour le respect de" notre mère la terre". (Je suis particulièrement sensible au respect de la Création comme suite à l'encyclique Laudato si' du pape François.  C'est une conversion personnelle  dans les modes de consommation, de tri, de jardinage, de déplacement avec des petits gestes de changement pour limiter mon empreinte). Les Évêques de France ont publié un fascicule " Nouveaux modes de vie " pour enraciner le changement de paradigme. Nous sollicitons actuellement  les paroisses pour organiser des  rencontres autour d'un des thèmes
" mieux consommer,  mieux habiter l'espace, ou  mieux accueillir les migrants".

Nous avons aussi à relayer la proposition " Eglise verte". Enfin  sur le secteur Nord Ouest des actions  "marches ramassage" sont organisées le long des routes pour récupérer les déchets et faire appel à plus de civisme.

La crise agricole et la désertification des services en rural demandent une écoute et des réponses. Un projet de bus itinérant est en préparation en partenariat avec le Secours Catholique.

Le  troisième domaine est le pôle jeunesse qui  retrouve de la vigueur avec la résurgence du mouvement MRJC.

Je suis profondément heureux d'être diacre pour notre Eglise. Jésus Christ, signe d'amour pour tous les hommes particulièrement les plus petits, m'habite profondément et j'essaie de le vivre pleinement .

Avec Geneviève mon épouse  nous avons à cœur de porter la bonne nouvelle de Jésus Christ ressuscité.

Nos enfants fondent leur famille. Nous les soutenons de nos valeurs sur un chemin qu'ils tracent librement.

Épouse de diacre: Emmanuelle Stawski

La place de l’épouse dans la mission diaconale de son mari est une affaire de sensibilité, de confiance, d’équilibre et de discernement. Si c’est Roman seul qui est ordonné, ses missions actuelles nous concernent tous les deux, la Pastorale des Familles et l’accompagnement des relations avec le diocèse anglican de Salisbury. C’est une grande chance de pouvoir vivre cela à deux : cela nous oblige à travailler ensemble, en complémentarité, à échanger, à nous soutenir, à nous épauler.
C’est un grand bonheur de vivre de manière renouvelée notre sacrement de mariage et de l’élargir aux dimensions de la mission. Il est évident que rien ne serait possible sans une remise totale entre les mains du Seigneur, en lui redisant « oui » tous les jours et en vivant la confiance que c’est pas nous qui agissons mais Lui qui agit en nous.

Dans le quotidien, en raison des activités professionnelles de Roman, la mission exige beaucoup de discernement, de gestion de l’emploi du temps, d’acceptation de nos limites : les agendas sont bien remplis, parfois trop, mais comme nous sommes trois (notre couple et Dieu), tout se fait dans la sérénité et un sentiment de plénitude : j’ai beaucoup de joie à m’associer à ce que je peux de son ministère. Dans la disponibilité, la discrétion et l’enthousiasme.