Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

Lettre de Carême de l'Evêque - 10/02/2016 : le don de la Miséricorde

Le don de la miséricorde

 

Chers Frères et Soeurs dans le Christ,

Le Seigneur nous fait la grâce, par le ministère du Pape François, de vivre encore plus ce Carême sous le signe de la miséricorde. En ces temps où nous avançons dans la démarche synodale, je souhaite que ce soit vraiment un temps favorable de conversion qui nous permette finalement d'accueillir le Christ, de nous mettre à l'écoute de la Parole et d'accomplir des oeuvres de miséricorde.

Alors je vous le dis, je vous en supplie :

" laissez-vous réconcilier avec Dieu. "
2 Co 5, 20.

Je demande que, pendant ce Carême, pârticulièrement dans les prédications, mais aussi dans les rencontres de mouvements, d'aumôneries et de services, le sacrement de la réconciliation soit présenté et que, dans les paroisses et les secteurs, on invite à le vivre et qu'il soit rendu plus accessible.

Déjà des secteurs ont prévu d'offrir ce sacrement au plus grand nombre en lien avec les 24h pour le Seigneur de la miséricorde qui auront lieu à Rome les 4-5 mars1. Que l'on se mobilise largement autour de ces sources de grâces ! Et que d'autres jaillissent !

J'ai moi-même nommé les pères Jean François Berjonneau, Phillippe Dubos et Michel Matin de l'abbaye du Bec Hellouin, comme missionnaires de la miséricorde. Ils sont envoyés en ce mercredi des Cendres, par le Pape lui-même, à la basilique St Pierre de Rome. Ils vont être particulièrement disponibles pour apporter le pardon de Dieu au plus grand nombre.

Je sais bien que certains et certaines d'entre vous n'ont pas accès à ce sacrement.  Sachez que vous êtes l'objet de toute ma sollicitude et que votre souffrance est celle aussi de l'Église ! Je veux que l'on cherche partout, et les Écritures ne sont pas sans ressources !, des paoles ou des gestes qui expriment l'incroyable compassion de Dieu pour chacune et chacun de nous. Moi-même, peu après ce Carême, lors du pèlerinage que nous effectuerons à Rome, je poserai un signe en ce sens.

Plus près de chez nous, et tout au long de l'année, à la basilique Notre Dame de la Couture à Bernay, à la Cathédrale, à l'Église de Pinterville, tous sont invités à faire une démarche, à se laisser conduire sur les chemins de la miséricorde et à en franchir la porte. Je vous en supplie, qu'au sein de nos communautés, nous vivions concrètement cette miséricorde. Des querelles assez anodines ou parfois des conflits beaucoup plus profonds peuvent nous affecter. Vivions le pardon mutuel, acceptons des démarches de réconciliation. Il en va de la vie de nos communautés et de leur témoignage au coeur de ce monde !

Ensuite, je vous invite à sortir de vos univers familiers pour aller vers les hommes et les femmes de ce temps et vivre des expériences personnelles de la miséricorde au travers des oeuvres corporelles2 et spirituelles3 qui ne doivent jamais être séparées. Que chacun réalise qu'il est aimé sans limite par le Christ, mort et ressuscité. Cet amour constitue la seule réponse à cette soif de bonheur et d'amour infinis que l'homme croit à tort pouvoir combler au moyen des idoles du savoir, du pouvoir et de l'avoir.

Tout le monde a besoin de cette annonce de miséricorde y compris, et particulièrement ceux qui ne partagent pas notre foi ou s'en sont éloignés. Je propose par exemple qu'à l'issue de la messe de Pâques soient distribués des pains qu'on y aura bénis, et qu'ils soient portés à des poersonnes qui sont loin de l'Église, en signe de cette main aimante que Dieu tend à tous sans exception. Ce sont des exemples, d'apprentissage des mots et des gestes qui disent et permettent d'accueillir l'amour de Dieu dont nous avons tant besoin et qui est tant ignoré, est toujours à reprendre.

Le Carême 2016 est plus que jamais un temps favorable (2 Co 6,2). Il y a une pédagogie divine de la miséricorde et nous avons sans cesse à nous mettre pesronnellement et communautairement à l'école du Bon Maître pour que celle-ci touche les coeurs et les transforme. À la suite du Synode des familles, sera publiée, à la fin du Carême, l'exhortation du Pape François. Le 18 février, le père Bordeyne nous donnera quelques pistes pour renouveler notre pastorale en ce sens.

Que ces propositions de Carême servent à notre conversion pour que de Pâques en Pâques, nous marchions synodalement avec le Ressuscité !

 

En ce mercredi des Cendres 2016

Christian NOURRICHARD
Évêque d’Évreux 

-----------------------------------

1
*4 mars de 10h à 20h, secteur Sud à l'Église de Verneuil
*5 mars de 11h à 21h, secteur Ouest à la Basilique Notre Dame de la Couture à Bernay
*11 mars de 12h à 24h, secteur Centre à la Cathédrale d'Évreux
*18 mars de 12h à 24h, secteur Est à la Collégiale de Vernon
*18 mars de 10h à 20h, secteur Sud à l'Église de St André de l'Eure


2
Donner à manger à ceux qui ont faim, donner à boire à ceux qui ont soif, accueillir les étrangers, habiller ceux qui sont nus, assister les malades, visiter les prisonniers et ensevelir les morts.


3
Conseiller ceux qui doutent, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les ennuyeux, prier pour le prochain.

 

 

 Version pdf de la lettre : 16_LettreDeCareme-MgrNourrichard.pdf