Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Je m'inscris à la newsletter

 

Je m'abonne aux réseaux sociaux

Je contacte le diocèse

11 bis rue Jean Bart - CS 40165 - 27001 Évreux Cedex

Tel : 02.32.62.82.20

Je donne au diocèse
  • Je demande un acte de baptême

    Une copie de la Carte Nationale d'Identité sera à joindre au courrier

     

    Pour être parrain, marraine
    Pour sa confirmation
    Pour une entrée en école catholique

     


    Le demandeur doit faire une demande écrite au
    Centre diocésain St Jean - Archives de Catholicité
    11, bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux cedex
    en joignant une enveloppe timbrée et libellée à son nom et son adresse pour le document.

    Sur cette demande doit figurer :

    -Nom et prénom

    -Date de naissance

    -Date (s'il la connaît mais au moins l'année) et lieu de son baptême (très important)

    -Nom et prénom de son père

    -Nom de jeune fille et prénom de sa mère
     

    En vue d’un mariage

    Même demande écrite et mêmes renseignements adressés au Centre Diocésain St Jean mais l’enveloppe réponse doit être impérativement libellée au nom de la paroisse ou du célébrant qui prépare le dossier de mariage.

     

    Pour imprimer, cliquer ici.

L’Onction des malades

La maladie est toujours dans la vie humaine une épreuve à traverser. La personne malade fait l’expérience de son impuissance, de ses limites. Elle entrevoit peut-être la mort.

Cette situation peut conduire à l’angoisse, au repliement sur soi, parfois même au désespoir et à la révolte contre Dieu. Elle peut aussi rendre la personne plus mûre, l’aider à discerner dans sa vie ce qui n’est pas essentiel pour se tourner vers ce qui l’est.

Très souvent, la maladie provoque une recherche de Dieu, un retour à Lui.

Le sacrement des malades (ou onction des malades) est signe de la tendresse de Dieu pour la personne qui souffre. Il est donné pour l’aider à traverser le temps de la maladie. Et peut-être aussi, si elle doit survenir, traverser la mort avec le Christ mort et ressuscité pour nous.

" En mon nom, ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. "
Parole de Jésus dans l’Évangile selon St Marc chapitre 16 verset 18.

Le sacrement est-il pour moi, ou pour l’un de mes proches, maintenant ?

Oui, je peux le demander si :

  • Ma santé commence à être sérieusement atteinte par la maladie ou la vieillesse.
  • J’apprends que j’ai une maladie grave. (Même si elle évolue lentement).
  • Je vais subir une opération importante.

S’il s’agit de la santé d’un de mes proches, je peux l’aider grandement en lui parlant, avec la délicatesse nécessaire, de la possibilité pour lui de recevoir le sacrement des malades.

Ce sacrement peut être reçu individuellement, entouré des membres de sa famille et de ses amis.

On peut aussi le recevoir au cours d’une célébration communautaire à la paroisse, ou lors d’un pèlerinage, en particulier à Lourdes, ou d’une journée des malades.

Il peut être bon de signaler à la paroisse ou à l’aumônerie les personnes à qui on pourrait le proposer. En sorte qu’elles soient visitées, encouragées, soutenues avec joie, amitié et tendresse, dans une démarche de foi.

La célébration du sacrement des malades

Comme pour tout sacrement, la célébration s’appuie sur la Parole de Dieu.

Le geste de l’imposition des mains, et celui de l’onction d’huile sainte sur le front et sur les mains, manifestent le don de la grâce de réconfort que l’Église demande pour le malade. Le Christ s’engage avec lui sur son chemin d’épreuve pour en faire un chemin de vie.

 

 Pour aller plus loin, aller sur le site de la Conférence des Évêques de France.